1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : Jean-Luc Mélenchon revoit ses ambitions à la baisse
2 min de lecture

Législatives 2017 : Jean-Luc Mélenchon revoit ses ambitions à la baisse

Devant les premiers résultats des candidats REM, le leader de la France insoumise parle plus volontiers d'opposition que de Matignon.

Jean-Luc Mélenchon en pleine campagne des législatives en Haute-Garonne
Jean-Luc Mélenchon en pleine campagne des législatives en Haute-Garonne
Crédit : Eric CABANIS / AFP
Législatives 2017 : Jean-Luc Mélenchon revoit ses ambitions à la baisse
01:36
Aymeric Parthonnaud & Céline Landreau

C'est une toute première indication sur le scrutin du dimanche 11 juin : les candidats estampillés Emmanuel Macron sont largement en tête chez les Français de l'étranger. Le scrutin a eu lieu en avance et c'est un carton plein pour les candidat "La République en Marche". Les députés-sortants, de gauche ou de droite, sont en déroute. Axelle Lemaire, ex-secrétaire d'État socialiste, ne fait que 8% par exemple. Frédéric Lefebvre ou Thierry Mariani pour Les Républicains, ne dépassent pas les 20%. La République en Marche est en tête dans dix circonscriptions sur onze... Ils pourraient l'emporter partout.

De quoi faire réfléchir Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la "France insoumise" affirmait au début de cette campagne être prêt à entrer à Matignon. Celui qui est aussi candidat à Marseille, semble revoir ses ambitions à la baisse. Il parle ouvertement désormais du rôle qu'il entend jouer s'il entre à l'Assemblée dans l'opposition.

"Un député d'opposition c'est un lanceur d'alerte, c'est un écrivain d'amendements, c'est cette fonction là qu'il faudra tenir, explique Jean-Luc Mélenchon. Ce qu'il y a de nouveau, c'est que dans notre famille politique et intellectuelle on est devenu plus proposant que dénonçant. Il y a eu une telle avalanche de dénonciations qu'à un moment donné, elles ne retiennent plus l'attention. Lorsque l'on propose des choses, les gens essayent de voir quel compte ils pourraient y trouver et c'est plus convaincant.

Les candidats de cette 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône : Jean Kergomard (divers gauche, Nouvelle Donne) Jeanne Marti (Front national), Jean-Victor Shilling-Ford (divers, la République en marche ! [dissident]), Ferdinand Richard (divers gauche, Mouvement des progressistes), Martine Carpentier (extrême droite), Nora Akhazzane (divers), Cyril Bret (Parti animaliste), Corinne Versini (La République en marche !)
Léo Hassan-Tahiri (divers), Lydie Gandon (Confédération pour l'Homme, l'Animal et la Planète), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Mohamed Naïli (Union populaire républicaine), Gabriel Duplaix (Debout la France), Selma Boudouaya (divers droite), Julie Bouhet-Massiani (Régions et peuples solidaires - Parti de la nation corse), Solange Biaggi (Les Républicains), Isabelle Bonnet (Lutte ouvrière), Halidi Aboubacar (divers gauche, Mouvement 100 %), Patrick Mennucci (député sortant, parti socialiste), Zita Etoundi (divers, #MaVoix)

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/