2 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : chaque voix et député élu rapporte de l'argent aux partis

ÉCLAIRAGE - Les élections législatives ont lieu les 11 et 18 juin. L'enjeu électoral est de taille au moment où le paysage politique se recompose mais il n'est pas le seul.

Des bulletins de vote sortis d'une urne, en 2014 (archives).
Des bulletins de vote sortis d'une urne, en 2014 (archives). Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Dans quelques semaines se tiendra le premier tour des élections législatives. Selon un sondage Harris Interactives, publié ce jeudi 18 mai, La République En Marche accentue son avance avec 32% d'intentions de vote pour ses candidats au premier tour du scrutin, devant Les Républicains et le Front national en légère baisse à 19%. La formation créée par Emmanuel Macron gagne trois points en une semaine et six en dix jours sur ses principaux concurrents, LR-UDI et FN, qui reculent chacun d'un point en une semaine et de trois en dix jours. Les candidats de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon recueillent 15% d'intentions de vote et ceux du Parti socialiste allié au PRG 6%. 

Comme le souligne Paris Match, le "bras de fer législatif est tout autant politique qu'économique". Pourquoi ? "Car le financement public des partis dépend de leurs résultats aux législatives". Le montant de l'aide publique accordée aux partis est calculé en fonction du nombre de voix ou d'élus obtenus aux élections législatives et aux sénatoriales.

1,42 euro par voix

Comment cela fonctionne-t-il ? "L'aide publique, versée annuellement pendant toute la durée de la législature, est scindée en deux fractions", explique Le Monde. La première partie concerne le nombre de voix obtenues par les candidats d'un parti. Elle est attribuée de façon promotionnelle, à condition qu'ils aient obtenu au moins 1% des suffrages exprimés dans "au moins cinquante circonscriptions", ajoute le journal. Autre condition : respecter la parité. Chaque voix rapporte 1,42 euro

La deuxième partie de l'aide "est attribuée selon le nombre de sièges de parlementaires obtenus", détaille Paris Match. "Seuls les partis ayant bénéficié de la première fraction peuvent prétendre au versement de la seconde fraction, calculée proportionnellement au nombre de parlementaires, députés et sénateurs, qui leur sont rattachés. Un élu équivaut à 37.280 euros", indique Le Monde. En 2016, le montant de l'aide publique a atteint 63,1 millions d'euros (28,8 millions pour la première partie et 34,3 millions pour la deuxième partie). Le Parti socialiste a récolté 24,9 millions d'euros, Les Républicains 18,6 millions d'euros, le Front national 5,1 millions d'euros, le PCF 2,9 millions d'euros et EELV 2,8 millions d'euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 La République En Marche Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants