1 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : Bruno Le Maire pense que sa rivale LR lui "doit beaucoup"

Le nouveau ministre de l'Économie, engagé dans les législatives pour conserver sa circonscription de l'Eure, sera face à une candidate investie par Les Républicains, qui n'est autre qu'une ancienne de ses collaboratrices.

Bruno Le Maire le 27 septembre 2016.
Bruno Le Maire le 27 septembre 2016. Crédit : WITT/SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Il le sait, le combat est loin d'être gagné. Les 11 et 18 juin prochains, Bruno Le Maire sera face aux habitants de la première circonscription de l'Eure, où il est candidat à sa propre succession. Mais contrairement à 2012, le tout nouveau ministre de l'Économie ne sera pas le seul candidat à vouloir séduire les électeurs de droite. En effet depuis l'annonce de sa nomination au gouvernement d'Emmanuel Macron, son parti d'origine, Les Républicains, estime qu'il n'en fait plus partie. Si le mot "exclusion" n'a pas été prononcé, dans les faits, le parti considère que Bruno Le Maire, tout comme Gérald Darmanin qui a également rejoint le gouvernement, se sont exclus eux-mêmes de leur ancienne famille politique

À tel point que le parti a investi le 19 mai dernier une candidate face au député sortant de la première circonscription de l'Eure. Coumba Dioukhané, une ancienne professeure d'anglais de 50 ans portera les couleurs des Républicains dans ce territoire acquis à la droite depuis de nombreuses années. Et Bruno Le Maire n'a pas caché son amertume quand il a appris l'identité de sa rivale. Adjointe à la mairie d'Évreux, elle a également été membre par le passé du cabinet ministériel de Bruno Le Maire, d'abord aux Affaires Européennes puis à l'Agriculture. "Elle me doit beaucoup", confie ce dernier au Parisien

Mais celle qui a commencé la politique aux côtés de Jean-Louis Debré, ancien député et maire d'Évreux affirme de son côté avoir "beaucoup aidé Bruno à son arrivée". Accusé d'avoir été "parachuté il y a dix ans" par une opposante, explique Le Parisien, Bruno Le Maire a "hérité" de la circonscription lors de la nomination de Jean-Louis Debré, dont il était directeur de cabinet, au Conseil constitutionnel. Mais Coumba Dioukhané l'affirme, si elle se présente face à Bruno Le Maire aujourd'hui, ce n'est pas "pour le faire tomber", mais bien "pour gagner". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Bruno Le Maire Eure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788663389
Législatives 2017 : Bruno Le Maire pense que sa rivale LR lui "doit beaucoup"
Législatives 2017 : Bruno Le Maire pense que sa rivale LR lui "doit beaucoup"
Le nouveau ministre de l'Économie, engagé dans les législatives pour conserver sa circonscription de l'Eure, sera face à une candidate investie par Les Républicains, qui n'est autre qu'une ancienne de ses collaboratrices.
https://www.rtl.fr/actu/politique/legislatives-2017-bruno-le-maire-pense-que-ca-rivale-lr-lui-doit-beaucoup-7788663389
2017-05-22 16:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/W-2BpHecx4GcMZivXKRKMw/330v220-2/online/image/2016/0928/7785027389_bruno-le-maire-le-27-septembre-2016.jpg