1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : Baroin dessine les grandes lignes du projet de la droite
1 min de lecture

Législatives 2017 : Baroin dessine les grandes lignes du projet de la droite

INVITÉ RTL - "Nous proposons un projet sans augmentation d'impôts", promet le sénateur-maire de Troyes qui conduira la campagne des législatives pour la droite.

François Baroin, sénateur-maire (Les Républicains) de Troyes le 3 mai 2017
François Baroin, sénateur-maire (Les Républicains) de Troyes le 3 mai 2017
Crédit : Johanna Guerra / RTLNET
Présidentielle 2017 : François Baroin était l'invité de RTL
13:06
François Baroin : "Le projet du Front national est dangereux"
13:13
Julien Absalon
Julien Absalon

L'heure de la remobilisation. Chef de file de la campagne de la droite pour les élections législatives de juin, François Baroin a présenté sur RTL les contours du programme qui sera défendu par Les Républicains et l'UDI. Par rapport au projet de François Fillon pour la présidentielle, ce projet se veut plus souple sur la forme mais similaire dans le fond. "Nous allons garder l'énergie et la vélocité de l'impact de ce que proposait François Fillon en termes d'alternance puissante", soutient le maire de Troyes.

Au rayon des arguments de vente du programme, François Baroin met principalement en vitrine la non-augmentation des impôts. D'ailleurs, la défiscalisation "immédiate" des heures supplémentaires est à nouveau proposée pour "redonner du pouvoir d'achat aux Français". La stabilité fiscale permet d'ailleurs aux Républicains d'attaquer la volonté d'Emmanuel Macron d'exonérer 80% des ménages de la taxe d'habitation. "C'est une très mauvaise mesure. Il a dû oublier que 42% des gens ne paient pas la taxe d'habitation. (...) Il ne dit pas qu'elle va être financée par la CSG (contribution sociale généralisée, ndlr). Lui, va faire 1.7 point de CSG. Il va, en plus, certainement trouver des mesures pour taxer un peu plus les propriétaires. Nous allons combattre ce projet".

Si les propositions pour les législatives doivent être finalisées au lendemain du second tour de l'élection présidentielle, François Baroin compte bien défendre à nouveau la suppression d'un demi-million de fonctionnaires : "C'est un objectif qui est atteignable dans le temps. On a une bosse démographique qui va nous permettre, dans la fonction publique territoriale et celle d'État, de rétablir ce que nous avions fait sous l'autorité de Nicolas Sarkozy. C'est à dire : moins de fonctionnaires mais mieux payés". En outre, il sera aussi question de supprimer les 35 heures, en mettant l'accent sur les discussions "entreprise par entreprise" et "branche par branche".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/