1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législative partielle dans le Doubs : les 3 enjeux de l'élection
1 min de lecture

Législative partielle dans le Doubs : les 3 enjeux de l'élection

REPLAY - Le Front national, le Parti socialiste et l'UMP jouent gros pour l'élection législative dans le Doubs. Le parti de Nicolas Sarkozy se retrouve tiraillé le fait de choisir un camp ou appliquer le "ni-ni".

Manuel Valls le 27 janvier à l'Assemblée nationale.
Manuel Valls le 27 janvier à l'Assemblée nationale.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Législative partielle dans le Doubs : les 3 enjeux de l'élection
01:20
micros
La rédaction numérique de RTL

C'est une journée décisive dans le Doubs. Le second tour de la Législative partielle dans la 4ème circonscription qui vise à remplacer Pierre Moscovici, nommé récemment Commissaire Européen à Bruxelles. Deux candidats s'affrontent. D'un côté, le socialiste Frédéric Barbier et de l'autre, Sophie Montel du Front National. À quelques heures du scrutin, la question posée reste : que vont faire les 6.824 électeurs UMP dont le candidat a été éliminé au premier tour ?

1. Confirmer la dynamique électorale du Front national

Pour le Front national, l'enjeu est double. Obtenir un troisième siège à l'Assemblée nationale, mais surtout, confirmer sa dynamique électorale à un mois et demi des départementales et prouver de façon spectaculaire que l'attitude de Marine Le Pen après les attentats n'a pas enrayé ses chances de succès.

2. Enrayer les résultats des municipales pour le PS

Pour le Parti socialiste, il s'agit de casser la spirale de l'échec, entamer la remontée après la descente aux enfers du parti aux municipales. Ce serait un bon signal et cela permettrait aux socialistes de conserver la majorité absolue à l'assemblée avec 289 députés.

3. L'UMP perdant sur tous les plans

Pour l'UMP, la partie est largement perdue. À la défaite électorale a succédé la crise interne sur les consignes de vote. Le parti de Nicolas Sarkozy boira le calice jusqu'à la lie puisque si le Parti socialiste gagne, cela signifie que la gauche a encore de la ressource. Si le Front national l'emporte, ce sera grâce aux électeurs UMP.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/