1 min de lecture François Fillon

Le tacle d'Emmanuel Macron sur l'affaire Penelope Fillon

"Brigitte partage toute ma vie, je ne l'ai jamais rémunérée pour cela", a lancé l'ancien ministre de l'Économie.

Emmanuel Macron, le 17 novembre 2016
Emmanuel Macron, le 17 novembre 2016 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'affaire Penelope Fillon, une aubaine pour les adversaires directs du vainqueur de la primaire de la droite. Alors que François Fillon était bien installé en deuxième position derrière Marine Le Pen dans tous les sondages pour la présidentielle, la polémique sur les soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse Penelope l'ont fait redescendre à hauteur d'Emmanuel Macron. L'ancien ministre de l'Économie ne se gêne pas pour enfoncer le clou. 

Lors d'un meeting improvisé sur la scène du théâtre Bobino à Paris, le candidat d'En Marche ! est revenu sur les rumeurs concernant sa possible double vie, taclant au passage son adversaire de droite. Concernant "celles et ceux qui voudraient faire courir l'idée que je suis duplice, que j'ai des vies cachées ou autre chose (...) d'abord c'est désagréable pour Brigitte", son épouse. Mais, "je vous rassure, comme elle partage tout de ma vie, du soir au matin, elle se demande simplement comment physiquement je pourrais", a poursuivi Emmanuel Macron. Avant de rajouter : "Heureusement, je ne l'ai jamais rémunérée pour cela". 

Le candidat d'En Marche ! a ensuite continué ses attaques envers François Fillon, dénonçant "un homme qui a été Premier ministre et qui le premier jour disait que l'État était en faillite pour le rendre cinq ans plus tard avec 600 milliards de dette publique en plus". Enfin, Emmanuel Macron est revenu sur les propos de François Fillon, tenus à son encontre lors de sa conférence de presse du lundi 6 février. Le candidat de la droite l'avait qualifié de "gourou issu du système qu'il dénonce". L'ancien ministre a répliqué avec humour devant son public : "Je vous rassure, le projet ne sera pas de nous immoler par le feu, ni même d'avoir des pratiques déviantes". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Penelope Fillon La République En Marche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants