1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le Sénat veut combattre l'absentéisme pour redorer son blason
1 min de lecture

Le Sénat veut combattre l'absentéisme pour redorer son blason

REPLAY - Dans un souci d'exemplarité, le président du Sénat Gérard Larcher a décidé de sanctionner l'absentéisme par des retenues sur salaire.

Le président du Sénat Gerard Larcher, en avril 2015
Le président du Sénat Gerard Larcher, en avril 2015
Le sénateur Didier Guillaume explique les raisons du nouveau règlement contre l'absentéisme
00:44
Julien Quelen
Julien Quelen

L'heure des bonnes résolutions a sonné au Sénat, à l'heure d'une nouvelle session parlementaire. Son président, Gérard Larcher, a décidé de sévir face aux bancs vides du Palais du Luxembourg. Désormais, pour redorer l'image de la haute Assemblée, des sanctions financières seront appliquées au sénateurs qui n'auraient pas un temps de présence suffisantDidier Guillaume, le chef de file des sénateurs socialistes, explique le principe d'une retenue sur salaire qui entrera en vigueur à partir de ce jeudi. 

"Tout sénateur qui serait absent plus de 50% dans les votes, en commission, dans les questions d'actualité, c'est ce que l'on pourrait appeler la faute grave, explique ainsi le sénateur au micro de RTL. Donc si on ne fait pas son boulot, on n'est pas payé. Le mardi, le mercredi et le jeudi, tous les sénateurs doivent être au Sénat en séance. S'il n'y a pas une présence suffisante, alors à la fin de chaque mois, l'indemnité sera rabaissée. Un sénateur pourrait donc perdre 2.000 ou 3.000 euros". 

Un devoir d'exemplarité

Selon Didier Guillaume, la majorité des membres du Sénat ne sera pas concernée par cette nouvelle mesure, tout de même jugée nécessaire sur le fond pour rallonger le temps de présence des élus, et sur la forme dans un devoir d'exemplarité. 

"La plupart des sénateurs, peut-être les trois quarts, ne sera pas concernée. Simplement, le choix que nous faisons, c'est que les sénateurs soient présents sur une plus longue durée. Ce n'est pas pour se faire bien voir, pour faire de l'écume, de la mousse etc. Nous pensons que nous devons être exemplaires. Un élu se doit d'être exemplaire", conclut-il ainsi sur RTL. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/