2 min de lecture Économie

Le programme économique de François Fillon a déjà été appliqué

ÉDITO - À plusieurs époques et dans plusieurs pays, on a fait "du Fillon". Avec le recul du temps, regardons si les réformes ont porté leurs fruits.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
François Lenglet : le programme économique de François Fillon a déjà été appliqué Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Un programme économique comme celui de François Fillon a déjà été appliqué dans plusieurs pays, qui sont passés par des cures de cette nature. La plupart du temps, c'est soit après une crise des finances publiques (c'est le cas de la Suède au début des années 1990, ou du Canada un peu plus tard), soit après une crise économique (l'Angleterre au début des années 1980, ou l’Allemagne dans les années 2000). À chaque fois, les recettes sont voisines : réduction violente de la dépense publique (au Canada, par exemple, les ministères ont eu l’obligation de réduire leurs dépenses de 25%), réformes du marché du travail pour introduire de la flexibilité et baisses d’impôt sur les entreprises.

L’effet immédiat est toujours récessif, pour deux raisons. D'abord, la réduction des dépenses publiques diminue la croissance, le temps que l'investissement des entreprises prenne le relais. Ensuite, la flexibilité du marché du travail se traduit par une montée du chômage, car tous les licenciements "retenus" sont mis en œuvre. L’Allemagne, par exemple, est en croissance zéro durant tout le temps des réformes, de 2003 à 2005. Son chômage passe de 9,5% à 11,5%. La Suède connaît aussi trois années de récession, à cause de la crise elle-même et des réformes qui la suivent.

Effets positifs à moyen terme

Les effets positifs ne se produisent qu’à moyen terme. C’est d’ailleurs ce que ne dit pas François Fillon. Il y a toujours une période très difficile. Et encore, la Suède et le Canada ont profité de circonstances favorables que la France ne connaîtrait pas. Ils ont pu tous les deux dévaluer très fortement leur devise pour accompagner les réformes, et compenser le choc sur la demande. En dévaluant, ils ont profité d’exportations plus avantageuses. La demande extérieure - celle des partenaires commerciaux des deux pays - a pu ainsi prendre le relais de la demande intérieure déficiente. Nous ne pourrons pas utiliser le même levier, à cause de l’union monétaire. De plus, l’un et l’autre ont fait ces réformes à l’aube d’une longue période de croissance mondiale.

À lire aussi
Sécurité sociale : une carte Vitale (illustration). polémique
La Sécurité sociale à l'équilibre grâce aux gros efforts des Français

Une fois passé le cap difficile, les réformes ont amélioré la croissance et l’emploi. C’est particulièrement vrai dans le cas de la Suède, qui a connu une vingtaine d’années de succès ensuite. Au Canada également, la situation s’est améliorée, avec un excédent budgétaire, une dette qui a fortement baissé. Dans les deux cas toutefois, il y a eu d’autres facteurs qui ont joué. L’économie, ce n’est pas une mécanique pure. En Allemagne, les conséquences ont été doubles : forte baisse du chômage, au prix du développement de ces fameux mini-jobs, mal payés, et retour à l’excédent budgétaire.

Deux expériences en France, dont une brutale

En France, l'expérience la plus brutale de dépenses publiques a été catastrophique remonte à 1935, avec ce qu’on a appelé la "déflation Laval" : une réduction autoritaire de 10% de la dépense publique et du salaire des fonctionnaires, pendant la crise des années 1930. Sans dévaluation, la croissance s’est effondrée, ce qui a provoqué l’arrivée du Front Populaire.

L’autre expérience, plus douce, a été la première cohabitation avec Jacques Chirac à Matignon, en 1986. Privatisations, abolition du contrôle des prix qui datait de 1945, suppression de l’autorisation administrative de licenciement, suppression de l’IGF, l’ancêtre de l’ISF... Là encore, le plan est accompagné de deux petites dévaluations vis-à-vis du mark, en avril 1986 et en janvier 1987. Et là encore, la conjoncture mondiale est excellente, ce qui permet à la France de Mitterrand de rebondir fortement au tournant des années 1990.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Présidentielle 2017 François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786012017
Le programme économique de François Fillon a déjà été appliqué
Le programme économique de François Fillon a déjà été appliqué
ÉDITO - À plusieurs époques et dans plusieurs pays, on a fait "du Fillon". Avec le recul du temps, regardons si les réformes ont porté leurs fruits.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-programme-economique-de-francois-fillon-a-deja-ete-applique-7786012017
2016-11-28 09:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg