1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le programme d'Emmanuel Macron c'est du 'blairisme' à la française", dit Alain Duhamel
1 min de lecture

"Le programme d'Emmanuel Macron c'est du 'blairisme' à la française", dit Alain Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel revient sur le programme dévoilé par Emmanuel Macron, le 2 mars.

Emmanuel Macron, le 27 février 2017
Emmanuel Macron, le 27 février 2017
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
"Le programme d'Emmanuel Macron c'est du 'blairisme' à la française", dit Alain Duhamel
03:27
"Le programme d'Emmanuel Macron c'est du 'blairisme' à la française", dit Alain Duhamel
03:28
Alain Duhamel

Emmanuel Macron a présenté l'essentiel de son projet ce jeudi 2 mars lors d'une conférence de presse. Il a promis de s'engager sur 6 chantiers : la modernisation de l'économie, la société du travail, la réforme de l'école, la sécurité, la stratégie internationale et la moralisation de la vie publique. "Le programme d'Emmanuel Macron est 'blairiste', du nom de l'ancien premier ministre britannique (Tony Blair, ndlr)", selon Alain Duhamel. "À l'époque, on parlait de troisième voie, aujourd'hui, on dit social-libéralisme. En réalité, c'est la même chose. Ils acceptent l'économie de marché, mais ils veulent la moderniser. Ils acceptent la société de marché, mais ils veulent la réformer", analyse l'éditorialiste. Selon lui, Emmanuel Macron va faire une tentative qui n'a pas été faite "depuis 15 ans". 

"On voit les domaines dans lesquels il essaye de se déployer. Alors, il y aura une grande loi de moralisation politique très stricte pour les parlementaires, qui a un parfum scandinave", cite notamment Alain Duhamel, qui détaille diverses mesures aux inspirations allemandes et britanniques. "Au bout du compte, 15 ans après, il y a un programme qui essaye de faire ce qu'ont fait les autres, qui ont mieux réussi que nous", estime Alain Duhamel. 

Emmanuel Macron est accusé par certains de faire du néohollandisme. "Il y en a une partie forcément, d'ailleurs ça serait ridicule que ça n'existe pas puisqu'il a été pour beaucoup dans l'inspiration du programme économique initial de François Hollande", rappelle Alain Duhamel, qui nuance les liens entre les deux hommes. "Si c'est du hollandisme, c'est du hollandisme beaucoup plus intrépide et beaucoup mieux assumé".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/