1 min de lecture Alain Duhamel

Le premier tour des Municipales décrypté par Alain Duhamel

Retour sur le premier tour des élections municipales. Est-ce que le Parti socialiste peut se réjouir ce matin?

La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Ce matin, la gauche, et surtout le Parti socialiste, a remporté une victoire mais pas un triomphe. Et la droite, et en particulier l'UMP, a subi une défaite, mais pas une déroute.

La première manche, c'est incontestablement le Parti socialiste qui l'a gagnée. Là où il était sortant, il a quelquefois remporté des scores très spectaculaires, évidemment comme à Lyon, ou comme à Dijon, ou comme à Dunkerque, ou comme à Nantes. Là où il était en face d'une UMP sortante, il est arrivé qu'il passe directement au premier tour, comme on l'a vu à Rouen. Et puis il est bien placé dans un certain nombre de grandes métropoles régionales, avec quelquefois des situations très ouvertes comme à Marseille, ou comme à Toulouse.

En ce qui concerne l'UMP, ce qu'on peut dire, c'est que d'une part, la jeune garde en particulier, les membres du gouvernement, ont obtenu des scores qui sont en général, des scores solides, qu'il y a incontestablement un reflux, mais qu'il n'y a pas de déroute, que naturellement Alain Juppé a obtenu un bon score, et qu'au bout du compte, si on compare les résultats obtenus hier par l'UMP avec les sondages de la dernière semaine, finalement les résultats sont quand même plutôt meilleurs.

Et puis derrière ça, ce qui est frappant, c'est qu'on est vraiment, y compris au niveau municipal, en plein bipartisme, c'est à dire que la bagarre c'est vraiment entre PS et UMP. L'extrême gauche n'existe pas, l'extrême droite plonge, les Verts perdent des voix, à Paris ils en perdent la moitié. Le PC ne tient pas trop mal au niveau municipal, en revanche il tient moins bien au niveau cantonal.

Et puis derrière ça, le MoDem obtient des scores qui sont très modestes à l'échelle nationale, et en même temps on voit, aussi bien l'UMP que le PS, qui maintenant sont obligés de se tourner vers lui. Au fond tout le monde courtise le MoDem, sauf les électeurs.

Le second tour, dimanche prochain, peut-il modifier substantiellement le résultat ?

On n'a jamais vu un second tour aux élections municipales dans l'Histoire, inverser le résultat du premier. En revanche on l'a déjà vu infléchir le résultat du premier, comme par exemple en 83, quand la droite avait triomphé trop vite après le premier tour, c'est pour ça que François Hollande a bien raison de ne pas vouloir dès le premier tour, parler de vote sanction, mais simplement de vote avertissement.

Dimanche prochain, les critères, ça va être d'abord quelques villes très symboliques, à commencer par Marseille, par Toulouse, par Strasbourg, par Reims, par Amiens par exemple, ça va évidemment compter.

Il va y avoir le solde des villes de plus de 20.000 habitants. La dernière fois, la droite en avait gagné une quarantaine, cette fois-ci combien est-ce que la gauche va en gagner ? François Hollande avait parlé d'une trentaine.

Et puis derrière ça, il y aura quand même le résultat des cantonales. On a vu hier, que ça se passait bien pour la gauche, et en particulier pour François Hollande qui a toutes les chances de devenir maintenant le président du conseil général de Corrèze, qui était avant détenu par la droite.

Derrière ça ce qui est frappant, c'est qu'on voit qu'aujourd'hui la situation en France, c'est une droite qui domine au niveau national, et une gauche qui domine de façon très marquante au niveau local.

La participation électorale a été plus qu'honorable ?

La participation a été correcte sans être flamboyante, en tout cas elle sera plus élevée la semaine prochaine, parce qu'à la fois il y a plus de suspense, il y a plus de clarté, et puis qu'au second tour, quand on connaît les résultats du premier, c'est là où l'électeur est vraiment roi.

Lire la suite
Alain Duhamel Le fait politique RTL Matin 7h-9h30
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants