1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le plan du gouvernement pour répondre au drame des migrants
2 min de lecture

Le plan du gouvernement pour répondre au drame des migrants

Le ministre de l'Intérieur a présenté mercredi le plan du gouvernement pour répondre au drame des migrants. 10.500 places d'hébergement vont notamment être créées, dont 1.500 hébergements d'urgence.

Manuel Valls et Bernard Cazeneuve le 7 janvier 2015 (archives)
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve le 7 janvier 2015 (archives)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Le plan du gouvernement pour répondre au drame des migrants
01:20
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Une réponse millimétrée, entre fermeté et humanité. Le gouvernement a présenté mercredi 17 juin en Conseil des ministres un plan d'urgence pour répondre à l'afflux de migrants en France, conséquence de la crise migratoire européenne. Un dossier politique explosif où la France cherche une voie médiane après les polémiques nées des évacuations de plusieurs camps de migrants à Paris et de mouvements de migrants à la frontière franco-italienne ces derniers jours. Soumis à une pression humanitaire sur sa gauche, le gouvernement n'entend pas transiger sur la fermeté, comme l'a rappelé Manuel Valls mardi. Présenté à l'issue du Conseil des ministres par Bernard Cazeneuve, le plan s'articule autour de trois axes : mieux accompagner les demandeurs d'asile, lutter contre les filières et organiser le retour des migrants en situation irrégulière. 

Améliorer la prise en charge des migrants

Le gouvernement veut améliorer les conditions et les délais d'examen du droit d'asile. Une façon de donner des gages à la gauche et aux associations engagées dans le soutien aux migrants délogés du campement de La Chapelle le 28 mai dernier. Pour raccourcir les délais de traitement des dossiers, des postes seront créés à l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA), à l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) et dans les préfectures. Le plan évoque aussi plusieurs dizaines d'emplois sans plus de précisions.

Pour désengorger les centres d'hébergement de demandeurs d'asile, Bernard Cazeneuve a annoncé la création de nouvelles places d'accueil pour les réfugiés politiques et les demandeurs d'asile. Le gouvernement va créer 4.000 places d'hébergement supplémentaires pour les demandeurs d'asile d'ici courant 2016. Le plan prévoit également de créer 5.000 places de logements accompagnés sur deux ans pour les réfugiés statutaires - dont 3.000 seront trouvées dans des logements vacants de villes moyennes de province - et 1.500 places d'hébergement d'urgence pour les migrants vivant sur des campements, dans les zones qui cristallisent l'essentiel des tensions, à Calais et en région parisiennes, soit 10.500 places au total. 

Mené conjointement avec la ministre du Logement, Sylvia Pinel  cet effort vise surtout à éviter la constitution de campements précaires et leur démantèlement le plus rapidement possible car "il posent des problèmes sanitaires et de sécurité", a affirmé le ministre de l'Intérieur.

Lutter contre les filières d'immigration irrégulière

À écouter aussi

Le plan comporte également un volet sécuritaire. Bernard Cazeneuve entend mener "une lutte résolue et déterminé contre l'immigration irrégulière". Le ministre de l'Intérieur a affirmé que les migrants en situation irrégulière seront reconduits à la frontière. Dans cette perspective, les préfets sont invités à intensifier leurs efforts en vue de la création annoncée de pôles d'éloignement. "Il va falloir une mobilisation de nos forces, de nos préfets pour interpeller davantage, faire des procédures et placer ceux qui doivent l'être en rétention", a insisté le ministre. Chaque préfet doit remettre un plan de lutte contre l'immigration irrégulière avant le 30 juin. Une "task force" de police doit également être constituée pour lutter contre les filières d'immigration irrégulière. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/