2 min de lecture Politique

Le Parti socialiste pourrait vendre son siège historique de la rue de Solférino à Paris

Les membres du Parti socialiste (PS) pourraient quitter leur siège historique de la rue de Solférino, à Paris, selon "Le Canard Enchaîné". Une information que le Parti a démenti, assurant qu'"aucune décision n'était prise".

Le siège du Parti socialiste, rue de Solferino
Le siège du Parti socialiste, rue de Solferino Crédit : AFP
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

Le siège historique du Parti socialiste serait bientôt à vendre. C'est en tout cas ce que rapporte Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 2 août. Les membres du PS auraient appris le 17 juillet dernier que l'hôtel particulier qu'ils occupaient depuis 1980, situé au numéro 10 de la rue de Solférino à Paris, allait être mis en vente. Selon le journal satirique, Jean-François Debat, le trésorier du PS, aurait expliqué la vente par "des raisons politiques et financières".

Des raisons politiques d'abord donc, après la défaite de Benoît Hamon, candidat PS à la présidentielle. "On ne peut pas refonder le PS à Solférino", a expliqué Jean-François Debat. Et d'ajouter : "avec les 6,5% de Hamon à la présidentielle et les 30 députés socialistes, le PS va connaître un trou dans les recettes". 

En effet, le locataire de l'Élysée n'étant plus issu du parti à la rose, les subventions de l'État passeront, pendant le mandat Macron, de 25 à 7 millions d'euros par an. À noter que l'hôtel particulier de la rue de Solférino serait estimé à quelque 40 millions d'euros. Autant de raisons financières cette fois, qui pousseraient le PS à mettre à la vente son siège historique.

Une décision démentie par les cadres du parti

Du côté de Stéphane Le Foll, ancien ministre de l'agriculture, la décision est loin d'être prise : "Pour prendre une telle décision il faut une instance du parti socialiste. On attendra une réunion de conseil national pour avoir une discussion objective" a-t-il déclaré au micro de RTL

À lire aussi
fin de vie
Fin de vie : Olivier Falorni, portrait d'un député qui milite pour "l’ultime liberté"

Selon Le Canard Enchaîné, "l'annonce de cette vente sera faite officiellement lors du séminaire de rentrée de la direction du PS, du 23 au 26 août". Des révélations auxquelles a répondu François Kalfon, conseiller régional d'Île-de-France et membre de la direction collégiale du PS. "Cela fait partie des options qui sont sur la table", a-t-il expliqué sur Franceinfo, mardi 1er août.

"La décision n'est pas tranchée", a-t-il nuancé, avant d'ajouter qu'elle "sera arbitrée à la fin du mois d'août". L'une des volontés du PS si le déménagement est acté, serait de se "rapprocher [le nouveau siège] des catégories populaires", selon François Kalfon. Un changement de stratégie pour le PS donc, qui induirait inévitablement de quitter le très chic VIIe arrondissement parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Benoît Hamon Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants