3 min de lecture Vidéo

"Le Parti communiste appartient au passé", dit Alba Ventura

REPLAY / EDITO - Selon un sondage réalisé par "Le Parisien-Aujourd'hui en France", 76 % des Français ont une mauvaise opinion du Parti communiste.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"Le Parti communiste appartient au passé", dit Alba Ventura Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Sale temps pour le parti communiste français. Selon un sondage Odoxa, publié dimanche 26 avril dans le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France, le Parti communiste français (PCF) est un parti qui appartient au passé. Une étude réalisée à la suite de la petite phrase de François Hollande la semaine dernière, qui a comparé "le discours du Front national à un tract du parti communiste des années 70". 

C'est à se demander si l'Elysée n'avait pas anticipé ce sondage. En tout cas au Parti communiste, on y voit la volonté de François Hollande d'affaiblir encore plus le PCF : "Il nous envoie des pelletées de terre sur la tête pour nous voir disparaître, et laisser s'installer tranquillement le FN dans le tripartisme pour avoir une chance d'être au second tour". La colère n'est donc pas retombée chez les communistes. Car les communistes n'ignorent pas que François Hollande est un héritier de François Mitterrand, dont l'un des objectifs était de faire disparaître le PCF. Et il a fini par le dissoudre dans le gouvernement. Le Parti communiste n'a pas vraiment le vent en poupe. Il a même eu chaud aux dernières départementales. Souvenez-vous que le PC détenait deux conseils généraux et qu'il n'en a plus qu'un. Il continue donc à s'affaiblir. 

Un parti qui appartient au passé ?

Dans la mesure où le PCF a été une force qui a pesé et qui ne compte plus beaucoup, c'est un parti qui appartient au passé. Le Parti communiste n'a plus du tout son lustre d'antan, loin du PCF de Georges Marchais qui faisait entre 15 et 20% aux élections. Mais on ne peut pas dire non plus que le PC est mort. C'est un parti qui est encore représenté à l'Assemblée nationale, avec un groupe de députés, tout comme au Sénat et qui dispose encore de milliers d'élus locaux. 

Seulement, les communistes ont vu depuis quelques années leur électorat se détourner de lui au profit du Front national. Le sondage montre d'ailleurs que chez les jeunes et dans les classes populaires on préfère le FN au PCF. La parti d'extrême gauche vient d'ailleurs de réaliser qu'il lui était impossible en France de devenir une force comme Syriza en Grèce ou Podemos en Espagne. 

À lire aussi
Un élevage de cochons (illustration) alimentation
VIDÉO - Herta : L214 dévoile les conditions désastreuses d'un élevage de cochons

L'ennui est que le Parti communiste donne le sentiment d'être hors-sol et de ne pas être en phase avec la société. Les Français jugent les communistes "utopistes" à 61%. Ils estiment que ce parti n'est pas "innovant", pas "proche des gens". Pas "utile à la vie politique française". Ce qui représente quelques handicaps. Alors certes, la défiance touche tous les partis, mais on doit reconnaître que les propositions du Parti communiste n'ont pas un écho retentissant chez les Français. C'est pour cela que certains communistes aimeraient que ça dépote un peu. Au PC, l'idée fait son chemin chez quelques-uns, proches de la direction, de proposer un impôt universel, c'est-à-dire que même ceux qui n'ont rien, paieraient un euro. Ce serait révolutionnaire.

Un nouveau chef ?

Et au PC, il y a aussi ceux qui estiment que l'avenir désormais ne doit pas se faire avec Jean- Luc Mélenchon. Mais aucune autre personnalité ne sort du lot. Certains au PCF rêvent de voir naître une nouvelle candidature de gauche qui ne serait ni celle de Cécile Duflot, ni de l'actuel patron du PC Pierre Laurent, ni même un frondeur égaré du Parti socialiste. Un profil plutôt issu du mouvement social. Le problème, c'est que Jean-Luc Mélenchon n'a encore pas dit qu'il renonçait, et surtout, même s'il exaspère les cadres du parti, la base a encore des yeux de Chimène pour lui. Sans compter qu'aujourd'hui, le PCF sans Jean-Luc Mélenchon, c'est un parti sans visage. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Politique Parti communiste
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants