1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le oui de l'assemblée : la peur de l'opinion plus forte que les scrupules juridiques", Alain Duhamel
1 min de lecture

"Le oui de l'assemblée : la peur de l'opinion plus forte que les scrupules juridiques", Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Alain Duhamel prédit plusieurs étapes avant que le texte ne soit adopté par le Sénat.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"Le oui de l'assemblée : la peur de l'opinion plus forte que les scrupules juridiques", Alain Duhamel
00:03:27
"Le oui de l'Assemblée : la peur de l'opinion plus forte que les scrupules juridiques"
00:03:24
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Le projet de révision de la Constitution lancé après les attentats du 13 novembre a été adopté par l'Assemblée nationale, avec 317, contre 199, et 51 abstentions. Ce texte, qui inscrit dans la loi fondamentale le régime de l'état d'urgence et la déchéance de nationalité pour les auteurs de crimes et délits terroristes, a ainsi totalisé légèrement plus des trois cinquièmes des suffrages exprimés.

"On savait qu'il y avait une majorité, mais l'importance de cette majorité est une surprise", confie Alain Duhamel. Il pointe notamment le rassemblement des socialistes autour de ce texte, "deux députés socialistes sur trois vote le 'oui'". Pour Alain Duhamel, cette adoption s'explique surtout par la pression de l'opinion publique, largement favorable à cette mesure : "le contexte l'a emporté sur le texte ; la peur de l'opinion a été plus forte que l'opinion politique."

"La pression est désormais au Sénat", souligne l'éditorialiste de RTL alors que la chambre haute doit s'emparer du texte à la mi-mars. Et la tâche ne va pas être simple puisqu'il faut que les deux assemblées adoptent le texte dans les mêmes termes. Alain Duhamel prédit plusieurs navettes entre les deux chambres. Si François Hollande a gagné la première "manche", ce débat pourrait l'affaiblir à terme, notamment "s'il n'y a pas Congrès ou que le texte est repoussé au Congrès il est vaincu". Pour Alain Duhamel, "les seuls bénéficiaires sont ceux qui ne sont pas parlementaires : le Front national et Alain Juppé".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu