1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le non-soutien de Valls à Hamon "fait le jeu du FN", dit Filippetti
2 min de lecture

Le non-soutien de Valls à Hamon "fait le jeu du FN", dit Filippetti

LE GRAND JURY - Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoît Hamon, déplore la décision de Manuel Valls qui ne tient pas sa promesse.

Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoît Hamon.
Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoît Hamon.
Le non-soutien de Valls à Hamon "fait le jeu du FN", dit Filippetti
49:24
Le non-soutien de Valls à Hamon "fait le jeu du FN", dit Filippetti
49:27
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Dans le clan de Benoît Hamon, on ne digère pas la promesse non tenue de Manuel Valls. Lors des débats de la primaire de la Belle Alliance populaire en janvier, l'ancien premier ministre s'était engagé à soutenir le vainqueur du scrutin. Le député de l'Essonne a finalement décidé de ne pas apporter son parrainage au candidat socialiste. Dans une tribune au JDDManuel Valls réfute les accusations de "trahison" et cogne sur son ancien adversaire.

Invitée du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI dimanche 19 mars, Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoît Hamon réplique : "Ce qui fait le lit du Front national, c'est quand on ne respecte pas des engagements, [ceux] qui ont été pris dans une campagne présidentielle et au moment de se lancer dans une campagne pour des primaires." Pour l'ancienne ministre de la Culture, le non soutien de Manuel Valls à Benoît Hamon, "ça discrédite la politique" et "fait le jeu du Front national". "C'est une peau de banane, mais je ne pense pas que ça suffise à entraver la campagne de Benoît Hamon."

Interrogée sur le manque de soutien de ténors socialistes à Benoît Hamon, qui tient un meeting important à Bercy dimanche 19 mars, elle rétorque que "si c'est pour avoir des rangées d'éléphants socialistes, alignés, qui viennent s'afficher sur la photo, il vaut mieux qu'ils ne soient pas là". "Ceux qui boudent, qu'ils restent dans leur bouderie, nous on est sur le terrain, on ne se résigne pas à la disparation de la gauche dans cette présidentielle", a ajouté la députée de Moselle." Cette ligne libérale (incarnée selon elle par Manuel Valls), elle est sortie par la porte des primaires, elle veut maintenant rentrer par la fenêtre", a ironisé Aurélie Filippetti, qui ne demande cependant pas de sanction à l'égard de ceux qui ne veulent pas soutenir la campagne de Benoît Hamon.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/