1 min de lecture Politique

Le ministre Juppé dans son costume de maire à Bordeaux

Au lendemain de sa nomination au Quai d'Orsay, Alain Juppé a fait un "saut" lundi dans son fief, à Bordeaux. Le nouveau ministre des Affaires étrangères a affirmé qu'il resterait maire de la capitale girondine, tout en exerçant ses fonctions au gouvernement. Il l'avait d'ailleurs fait "depuis quatre mois en tant que ministre de la Défense", aime-t-il à rappeler. Le chef de la diplomatie a même souligné qu'aucune règle n'interdisait à un ministre d'exercer un mandat local : "Je fais confiance surtout à moi-même pour organiser mon emploi du temps". La passation de pouvoir avec Michèle Alliot-Marie est prévue mardi midi.

Alain Juppé à son arrivée à la mairie de Bordeaux, le 28 février au matin
Alain Juppé à son arrivée à la mairie de Bordeaux, le 28 février au matin Crédit : AFP / Jean-Pierre Muller
Alba Ventura
Alba Ventura et Philippe De Maria

Le ministre, nommé dimanche au Quai d'Orsay, avait déjà été aux Affaires étrangères de 1993 à 1995 sous le gouvernement de cohabitation d'Edouard Balladur. Il avait tenu à garder ses fonctions de maire de Bordeaux lorsqu'il a été nommé ministre de la Défense en novembre. Il s'était alors attaché à rassurer les Bordelais, leur rappelant "qu'entre Bordeaux et Paris, il n'y a que 50 minutes de vol" pour les convaincre qu'il parviendrait très bien à cumuler les deux fonctions.

François Fillon a indiqué lundi sur RTL qu'il n'avait pas été demandé à Alain Juppé de renoncer à la mairie de Bordeaux, admettant cependant que l'ancien Premier ministre serait par la force des choses "moins présent" dans sa ville. "Je ne lui demanderai pas d'abandonner la mairie de Bordeaux", a souligné François Fillon sur RTL. "Maintenant il est incontestable, et Alain Juppé le sait (...), que c'est un poste qui, par les déplacements qu'il impose, fera en sorte  qu'il sera moins présent à Bordeaux", a-t-il ajouté.

Interrogé sur une réaction négative des Bordelais, François Fillon a jugé qu'ils étaient "capables de comprendre que dans des circonstances historiques comme celles que nous vivons, c'est aussi un grand honneur pour la ville de Bordeaux que nous ayons demandé à son maire d'être le porte-parole de la politique étrangère de la France".

Alain Juppé nouvel homme fort du gouvernement ?

Lire la suite
Politique Diplomatie Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7664247652
Le ministre Juppé dans son costume de maire à Bordeaux
Le ministre Juppé dans son costume de maire à Bordeaux
Au lendemain de sa nomination au Quai d'Orsay, Alain Juppé a fait un "saut" lundi dans son fief, à Bordeaux. Le nouveau ministre des Affaires étrangères a affirmé qu'il resterait maire de la capitale girondine, tout en exerçant ses fonctions au gouvernement. Il l'avait d'ailleurs fait "depuis quatre mois en tant que ministre de la Défense", aime-t-il à rappeler. Le chef de la diplomatie a même souligné qu'aucune règle n'interdisait à un ministre d'exercer un mandat local : "Je fais confiance surtout à moi-même pour organiser mon emploi du temps". La passation de pouvoir avec Michèle Alliot-Marie est prévue mardi midi.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-ministre-juppe-dans-son-costume-de-maire-a-bordeaux-7664247652
2011-03-01 07:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wjl2VRnRUeRnl0RL9lAnpw/330v220-2/online/image/2011/0228/7664251333_alain-juppe-a-son-arrivee-a-la-mairie-de-bordeaux-le-28-fevrier-au-matin.jpg