1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le journal de 6h30 : le budget de la Sécu examiné à l'Assemblée nationale
2 min de lecture

Le journal de 6h30 : le budget de la Sécu examiné à l'Assemblée nationale

REPLAY - Défendu par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, mais aussi par Gérald Darmanin, le texte est présenté par le gouvernement comme un budget à la fois de "responsabilité" et de "solidarité".

L'Assemblée nationale (illustration)
L'Assemblée nationale (illustration)
Crédit : JOEL SAGET/AFP
Le Journal RTL de 6h30 du 24/10/2017 : le budget de la Sécu examiné à l'Assemblée nationale
09:23

Sitôt après le vote des recettes du premier budget du quinquennat Macron, l'Assemblée nationale va plonger en fin de journée dans le budget de la Sécurité sociale, qui doit ramener, au prix d'économies dans la santé, le déficit de la Sécu à 2,2 milliards d'euros l'année prochaine, niveau inédit depuis 17 ans. Défendu par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, mais aussi par Gérald Darmanin, le texte est présenté par le gouvernement comme un budget à la fois de "responsabilité" et de "solidarité".

La gauche dénonce quant à elle "une deuxième lame", selon la formule du Parti Socialiste, et une "injustice", notamment pour les retraités, avec la hausse de la contribution sociale généralisée de 1,7 point devant compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du privé. 

Certains à droite fustigent de leur côté la mesure sur la CSG au nom de la défense des retraités. Plusieurs parlementaires s'attendent à des débats "intenses et politisés", notamment sur la CSG. Les vaccins, le tabac ou la taxation des sodas augurent de temps forts jusqu'au vendredi 27 octobre, voire lundi 30 octobre, pour boucler quelque 1.200 amendements sur les articles.

À écouter également dans ce journal :

- Travail détaché : les ministres du Travail de l’Union européenne ont trouvé un accord pour réformer la directive sur les travailleurs détachés. Après plus de 11 heures de discussions, les ministres du Travail de l'Union se sont accordés sur la durée du détachement : 12 mois maximum - ce qu'avait réclamé la France -, mais avec un gros bémol puisqu’elle peut être rallongée de 6 mois à la demande de l'entreprise.

À lire aussi

Les Républicains : près des semaines de tergiversations et d'embarras, LR devrait exclure de ses rangs cinq de ses responsables pro-Macron, dont le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre du Budget Gérald Darmanin, mardi lors d'un "bureau politique de la clarification".

Consommation : le beurre commence à manquer cruellement dans les étales des supermarchés. En cause, une hausse de la demande dans les pays développés comme dans les pays en développement due à un retour en grâce de la matière grasse animale. La France est le seul pays à subir la pénurie, la grande distribution ne souhaitant pas subir la hausse des prix. En Allemagne, cette flambée a été répercutée sur les consommateurs dans le but d'aider les éleveurs.

Chômage : le gouvernement dévoile mardi le nombre de chômeurs inscrits fin septembre sur les listes de Pôle emploi.

- GM&S : les représentants des salariés de l'équipementier GM&S en difficulté se sont déclarés "déçus" et "amers" après avoir été reçus par trois conseillers de l'Élysée, estimant n'avoir "rien obtenu de nouveau".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/