1 min de lecture Info

Marine Le Pen : "Un lien direct entre l'augmentation de l'immigration et l'insécurité"

Une "campagne interne complètement ratée" à l'UMP, qui va déboucher sur "four more years" d'enfer. Une opposition réaffirmée au mariage "homo", qui ouvre "automatiquement" la porte à l'adoption. Un "lien direct" présumé entre "l'augmentation massive de l'immigration et celle de l'insécurité". Marine Le Pen, présidente du Front national, était l'invité dimanche soir du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

Marine Le Pen invitée du Grand Jury
Marine Le Pen invitée du Grand Jury Crédit : RTL / Nicolas Briquet / Abacapress

"Four more years" d'enfer à l'UMP

"Quel que soit le vainqueur, ça va être quatre années d'enfer à l'UMP", a donc prédit Marine Le Pen, au soir de l'élection du président du grand parti de droite. "Je vous prédis ce qui va se passer : ils vont continuer à se tirer dessus, parce que le prochain objectif sera qui sera candidat à la présidence de 2017", a-t-elle poursuivi, avant de parodier le slogan de campagne de Barack Obama : "l'enfer, c'est 'four more years'".
Pour la présidente du Front national, "l'UMP a complètement raté sa campagne interne (...), ils ont terminé en se tirant dans le dos, en se faisant des crocs en jambe, en s'insultant", ce qui prouve selon elle "un manque de maturité à l'UMP".

La France reconnaît l'opposition syrienne : une décision "ahurissante"


La présidente du Front national a jugé "ahurissante" la reconnaissance par la France de la coalition de l'opposition syrienne, en laissant entendre qu'elle préférait que Bachar el-Assad se maintienne au pouvoir. Ironisant sur le terme de "force démocratique", elle a fait un parallèle avec la Libye, où selon elle les "islamistes fondamentalistes" ont pris le pouvoir. Et comme on lui demandait si elle regrettait la chute du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, elle a répondu : "Je dis qu'un gouvernement autoritaire laïc vaut mieux qu'un gouvernement autoritaire islamiste".
  
Idem pour la Syrie ? "Oui je dis la même chose pour Bachar al-Assad car encore une fois le processus laïc qui avait lieu jusqu'à présent va être bousculé et va être remplacé, très probablement compte tenu de l'intervention d'un certain nombre de pays occidentaux, par le même régime politique que celui qui est en oeuvre en Libye, à savoir un régime d'islamistes fondamentalistes".
  
Interrogée un peu plus tôt sur la nouvelle escalade de violences au Proche Orient, Marine Le Pen a regretté une "fuite en avant" et "les mesures de rétorsion aveugle qui touchent la population civile palestinienne". Elle s'est de nouveau prononcée pour la création d'un Etat palestinien. Selon elle, "tant que les Palestiniens n'auront pas un Etat reconnu sur la place internationale, on ne pourra pas leur réclamer de se soumettre aux exigences qui sont faites aux nations", comme "de lutter véritablement et sévèrement contre le terrorisme".

Opposée à l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes

Interrogée sur le mouvement de fronde contre l'aéroport de la région nantaise, la présidente du FN a expliqué être "du côté des opposants". "Je pense que l'aéroport de Nantes n'est absolument pas saturé. Je pense que c'est un caprice de grand féodal qui veut avoir son aéroport", a déclaré Marine Le Pen, visant sans le nommer le Premier ministre et ancien maire de Nantes Jean-Marc Ayrault. "En situation de crise telle que nous la vivons et de politique d'austérité telle que les socialistes l'appliquent, c'est évidemment un projet auquel il faut surseoir", a-t-elle ajouté, au lendemain d'une manifestation d'ampleur, au cours de laquelle les opposants ont réoccupé le site.
  
Interrogée sur les méthodes des contestataires, Marine Le Pen a répondu qu'il lui "semblait que le droit à la manifestation faisait encore partie des grandes libertés". Dans son projet pour la présidentielle de 2012, Marine Le Pen prônait l'interdiction des manifestations de soutien aux étrangers sans papiers.

Marine Le Pen

Lire la suite
Info Information Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771239857
Marine Le Pen : "Un lien direct entre l'augmentation de l'immigration et l'insécurité"
Marine Le Pen : "Un lien direct entre l'augmentation de l'immigration et l'insécurité"
Une "campagne interne complètement ratée" à l'UMP, qui va déboucher sur "four more years" d'enfer. Une opposition réaffirmée au mariage "homo", qui ouvre "automatiquement" la porte à l'adoption. Un "lien direct" présumé entre "l'augmentation massive de l'immigration et celle de l'insécurité". Marine Le Pen, présidente du Front national, était l'invité dimanche soir du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-grand-jury-marine-le-pen-un-lien-direct-entre-l-augmentation-de-l-immigration-et-l-insecurite-7771239857
2012-11-18 21:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XJHOs9rlnEokgnaBSBgzlw/330v220-2/online/image/2012/1118/7754837696_marine-le-pen-invitee-du-grand-jury.jpg