1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le Grand Débat" : "Il faut sortir de l'état d'urgence permanent", estime Mélenchon

"Le Grand Débat" : "Il faut sortir de l'état d'urgence permanent", estime Mélenchon

Selon le candidat de La France insoumise, l'état d'urgence sans cesse prolongé est "une erreur" et il faut en sortir, quitte "à y revenir à un autre moment".

"Le Grand Débat" : Jean-Luc Mélenchon
"Le Grand Débat" : Jean-Luc Mélenchon
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Il faut faire preuve de discernement". C'est ainsi que Jean-Luc Mélenchon commence sa réponse concernant ses mesures pour lutter contre le terrorisme. Lors du Grand Débat organisé par BFMTV et CNews, le candidat de La France insoumise a tenu à rappeler l'origine des actes terroristes, qui selon lui "sont liés à des faits de guerre qui sont eux-même liés à des batailles pour l'accès à des matières premières. Tout le reste, ce sont des histoires et notamment des histoires de religions. Autrement dit dans le front qui nous occupe, en Syrie ou en Irak, ce qui est en cause, c'est les pipelines de pétrole et de gaz", précise le candidat.

Pour Jean-Luc Mélenchon, il y a quatre choses à faire dans cette lutte contre le terrorisme. S'il est élu Président, il commencera par "développer le renseignement humain, pour ne pas sombrer dans l'illusion technique". Ensuite, le candidat de La France insoumise estime qu'il ne faut "jamais donner la victoire à l'ennemi. Il faut toujours rester unis entre nous, ce n'est pas pendant les attentats qu'il faut commencer à discuter de l'usage de ceci ou de cela", poursuit-il. 

L'entreprise Lafarge doit être "réquisitionnée ou confisquée"

Jean-Luc Mélenchon parle ensuite de "punir les complices" et s'étonne que personne sur le plateau n'ait évoqué le cas de l'entreprise Lafarge, cette "compagnie mondiale de ciment qui a avoué avoir payé Daesh pour pouvoir continuer de produire son foutu (sic) ciment !", s'insurge Jean-Luc Mélenchon. "Cette compagnie doit être soit réquisitionnée ou confisquée, mais une décision doit être prise contre ceux qui complotent avec l'ennemi". 

Enfin, le candidat estime qu'il nécessaire de "sortir de l'état d'urgence permanent. C'est une erreur, c'est un coup de pied dans la fourmilière. Si vous donnez sans arrêt des coups de pied et bien vous ne pouvez rien repérez" souligne Jean-Luc Mélenchon. Selon lui, "tous les spécialistes savent qu'il est temps de se sortir de l'état d'urgence, quitte à peut-être y revenir à un autre moment". Pour le candidat, une telle décision ne revient pas à un "manque de prudence", mais relève d'une bonne compréhension de "la nature de la situation"

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/