2 min de lecture Croissance

Le gouvernement attend une croissance deux fois plus faible que prévu en 2014

La croissance pour l'année 2014 devrait se situer à 0,5% au lieu des 1% espéré par le gouvernement.

Michel Sapin, Laurent Fabius et François Hollande au conseil des ministres, le 1er août 2014.
Michel Sapin, Laurent Fabius et François Hollande au conseil des ministres, le 1er août 2014. Crédit : FRANCOIS MORI / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministre français des Finances Michel Sapin a indiqué que la croissance française cette année devrait tourner autour de 0,5%, au lieu de 1% comme espéré au départ, selon l'hebdomadaire le Canard enchaîné.

"Si l'on est au-dessus de 0,5% de croissance à la fin de l'année, ce sera déjà bien", a dit le ministre lors du séminaire ayant réuni le gouvernement vendredi dernier, selon l'hebdomadaire satirique à paraître mercredi.

"0,5% de croissance, c'est certes mieux que ce que l'on a connu, mais moins bien que ce que l'on pouvait espérer", a-t-il ajouté selon la même source.

Le ministère des Finances a "formellement démenti" les propos attribués par l'hebdomadaire au ministre. On faisait valoir au ministère que les chiffres de l'Institut national des statistiques (Insee) pour la croissance du deuxième trimestre ne seront pas disponibles avant la semaine prochaine.

La prévision officielle du gouvernement est de 1%

À lire aussi
la ville de Nantes est la grande métropole la plus attractive de France économie
Emploi : quelle est la ville la plus attractive de France ?

Jusqu'ici la prévision officielle du gouvernement, déconnectée de celle des économistes et des organisations internationales, est de 1%, chiffre supérieur à celui de l'Insee qui table sur 0,7%.

Lundi l'agence de notation Moody's a, elle, abaissé sa prévision à 0,6%.

Le gouvernement français a toutefois préparé les esprits à une mauvaise surprise avant de partir en vacances, le Premier ministre Manuel Valls évoquant ainsi vendredi dernier des conditions économiques "difficiles". M. Sapin avait, lui, estimé la veille depuis Rome que "la situation de la croissance en Europe n'était pas à la hauteur des espoirs" et que "la situation en termes d'inflation était préoccupante."

Un déficit public de 4,3% selon le Canard

Le chiffre de 1% sert de base au budget. Or qui dit croissance plus faible, dit à la fois rentrées fiscales moins importantes, et dépenses sociales plus fortes, donc un déficit plus élevé que prévu.

Toujours selon le Canard, le ministère des Finances juge que le déficit public de la France cette année atteindra 4,3% voire 4,4% du Produit intérieur brut (PIB), au lieu de 3,5%, niveau promis à la Commission européenne.

Tout dépassement en 2014 mettrait en péril l'objectif de 2015, qui est de ramener le déficit français à 3%, la limite imposée par les traités européens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance Économie Michel Sapin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants