2 min de lecture Front national

Le Front national ménage ses contradictions

Le FN a décidé de maintenir la sortie de l'euro dans son programme tout en faisant un objectif secondaire à l'issue du séminaire de refondation du parti les 21 et 22 juillet.

Marine Le Pen en meeting le 27 avril 2017 à Nice.
Marine Le Pen en meeting le 27 avril 2017 à Nice. Crédit : Valery HACHE / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

En proie à des dissensions internes depuis l'échec de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, les Front national se réunissait à Nanterre pour un séminaire de deux jours consacré à la "refondation" du parti. Ce fut finalement une thérapie de groupe pour le parti fondé par Jean-Marie Le Pen. Face aux dissensions de plus ne plus flagrantes entre les partisans d'un retour discours identitaire et régalien et les contempteurs de l'Union européenne et sa monnaie unique, les membres de ce bureau politique élargi ont tenté de ménager la chèvre et le choux.

"Tenant compte du message envoyé par les Français lors des élections et, notamment, des inquiétudes exprimées par une partie d’entre eux sur la question de l’euro, [les membres du séminaire] proposeront aux adhérents de nouvelles modalités et un nouveau calendrier, afin de retrouver, de manière successive et sur la durée d’un quinquennat, nos différentes souverainetés, en commençant prioritairement par la souveraineté territoriale et donc la maîtrise de nos frontières migratoires et commerciales", annonce un communiqué du Front national à l'issue de ce séminaire, avant de préciser : "Afin de se donner le temps nécessaire, le recouvrement de la souveraineté monétaire clôturera ce processus."

Un texte final entaché de plusieurs abstentions

La sortie de l'euro, si chère au numéro deux du FN Florian Philippot et à ses proches, est ainsi maintenue dans les objectifs du Front national tout en étant repoussée en toute fin de processus. D'autres responsables en revanche, comme l'économiste du parti, Bernard Monnot, et Gilbert Collard, y sont hostiles et plaident pour son abandon. 
Selon plusieurs participants à ce séminaire au siège du FN à Nanterre (Hauts-de-Seine), plusieurs responsables du parti se sont abstenus sur ce texte final, dont Nicolas Bay, Bernard Monnot et Jérôme Rivière. 

De l'avis de plusieurs membres des deux camps, la rencontre à huis clos n'a pas tourné à l'affrontement. Faute d'avoir rendu un arbitrage clair, ce séminaire de "refondation" ne devrait pas mettre un terme aux échauffourées qui ont agité le Front national depuis plusieurs semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Euro Florian Philippot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789454609
Le Front national ménage ses contradictions
Le Front national ménage ses contradictions
Le FN a décidé de maintenir la sortie de l'euro dans son programme tout en faisant un objectif secondaire à l'issue du séminaire de refondation du parti les 21 et 22 juillet.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-front-national-menage-ses-contradictions-7789454609
2017-07-23 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JT0fJofocmXN1myFycjJmQ/330v220-2/online/image/2017/0723/7789454615_marine-le-pen-en-meeting-le-27-avril-2017-a-nice.jpg