2 min de lecture Front national

Le FN perd coup sur coup deux transfuges Front de Gauche et UMP

Anna Rosso-Roig, ancienne militante du Front de gauche passé au FN, a claqué la porte du parti de Marine Le Pen. Ce week-end, c'est un ancien transfuge de l'UMP qui est parti.

Des militants FN (illustration)
Des militants FN (illustration) Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Générique 3
Dominique Tenza et Nicolas Bauby

Comme l'ex-UMP Arnaud Cléret dans la Somme ce week-end, Anna Rosso-Roig, ancienne militante du Front de gauche passé au FN, a décidé de claquer la porte du parti de Marine Le Pen. Elle dénonce le racisme ordinaire des militants, ce lundi dans le journal Libération.

Elle explique que les responsables locaux sont des "radicaux", obsédés par l'islam. "Je pense qu'on doit défendre des idées, pas attaquer des personnes", explique-t-elle. "Ici, ils sont contre des gens, pas pour un projet", ajoute la militante.

Ce sont des coups de vent qui débarrassent les feuilles mortes électoralistes juste avant la floraison

Marine Le Pen
Partager la citation

Le Front National, lui, minimise et parle d'un "micro-événement", rien de plus. "Ce n'est pas grave. Ce sont des coups de vent qui débarrassent les feuilles mortes électoralistes juste avant la floraison", a réagi lundi matin Marine Le Pen, en déplacement dans le Finistère à la rencontre des salariés de Tilly-Sabco.

Une ancienne "belle prise"

À lire aussi
Louis Aliot, le 17 octobre 2015 justice
Soupçon d’emploi fictif : Louis Aliot entendu à la PJ de Montpellier

Anna Rosso-Roig serait donc une simple "feuille morte". C'était pourtant une belle prise : ancienne candidate du Front de Gauche, militante CGT de surcroît, elle faisait figure d'exemple dans le cadre de la dé-diabolisation voulue par les dirigeants frontistes. Marine Le Pen ne s'était d'ailleurs pas gênée pour la mettre en avant, au mois de septembre lors de la rentrée du FN à Marseille. Et à l'époque, la jeune recrue ne tarissait pas d'éloge sur ses nouveaux compagnons d'extrême-droite.

"Je n'ai pas entendu de haine mais que des choses qui me convenaient et je suis venue les rejoindre. Les militants sont des personnes de cœur", disait-elle à l'époque. Les mêmes militants dont elle dénonce aujourd'hui le comportement et les propos, des mots qui l'ont "outrée", rapporte-t-elle désormais.


Cette défection fait suite à celle d'Arnaud Cléré, ce dimanche 24 novembre. En vue des municipales à Gamaches, dans la Somme, ce militant UMP avait décidé de nouer une alliance avec le FN. Il avait été exclu du parti de la rue Vaugirard. Mal lui en a pris puisque dimanche, cet agriculteur a annoncé son désir de rejoindre à nouveau les troupes de Jean-François Copé.

Quand on voit Marine Le Pen à la télévision, on ne peut pas imaginer à quoi ressemble l’arrière-boutique

Arnaud Cléré
Partager la citation

"J’ai fait une erreur, celle de penser que le FN était un parti fréquentable. Quand on voit Marine Le Pen à la télévision, on ne peut pas imaginer à quoi ressemble l’arrière-boutique", a-t-il dit auprès de Rue89. "Lors d’une réunion, mi-octobre, à Hénin-Beaumont, des têtes de liste et de quelques colistiers du nord de la France, j’ai vu des tatouages de croix gammées sur deux ou trois personnes. Sur leurs bras. Après le déjeuner, j’étais reparti. Cela a été l’élément déclencheur", a-t-il expliqué.

>
Départ d'Anna Rosso-Roig, un "micro-événement" pour le FN Crédit Média : Dominique TENZA | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Front de gauche Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767277480
Le FN perd coup sur coup deux transfuges Front de Gauche et UMP
Le FN perd coup sur coup deux transfuges Front de Gauche et UMP
Anna Rosso-Roig, ancienne militante du Front de gauche passé au FN, a claqué la porte du parti de Marine Le Pen. Ce week-end, c'est un ancien transfuge de l'UMP qui est parti.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-fn-perd-coup-sur-coup-deux-transfuges-front-de-gauche-et-ump-7767277480
2013-11-25 18:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rxCI06WwbjqubDJrvtvqew/330v220-2/online/image/2013/1125/7767277665_des-militants-fn-illustration.jpg