2 min de lecture Polémique

"Le discours de François Hollande tourne à vide", décrypte Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - La journaliste revient sur la prestation du chef de l'État jeudi (14 avril) soir sur France 2. "Une émission pour rien", selon elle.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"Le discours de François Hollande tourne à vide", décrypte Alba Ventura Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

"La France va mieux" : ce sont donc les propos que l'on retiendra de François Hollande jeudi (15 avril) sur France 2. Deux heures d'émission pour une tentative de reconquête face à un panel de quatre Français. Souvenez-vous de ce que disait Jacques Pilhan, le grand communiquant de François Mitterrand et de Jacques Chirac : "Quand on a rien à dire, on ne va pas embêter les Français à la télé".

C'était écrit d'avance que c'était une émission pour rien. Aucune annonce, aucune surprise. Surtout pourquoi s'infliger cet exercice de mise en accusation ? Ça a été un dialogue de sourds avec la chef d'entreprise. On n'a pas eu de réponse sur le terrorisme avec la mère du jihadiste tué. L'électeur du Front national a semblé prendre parfois le dessus. Et avec le jeune blogueur de gauche, on était sur deux planètes différentes.

Alors il est poli François Hollande. Il a de l'empathie, il n'est pas excité, il se montre à l'écoute, il encaisse aimablement les remarques. Mais ce que l'on entend c'est une petite musique, un bruit de fond, rien de renversant. Ce que l'on voit c'est un décalage, un contraste saisissant entre lui et les Français. 

Le Président a beau rester optimiste, les Français ne lui font toujours pas crédit

Alba Ventura
Partager la citation

Faire de la pédagogie pour dire "je suis responsable de la montée du FN", "je regrette de ne pas avoir voté la loi sur la burqa", "la déchéance aurait été approuvée si elle avait été votée juste après le congrès", c'est court. Alors il a tenté de réaffirmer son autorité sur Manuel Valls, en annonçant qu'il n'y aurait pas de loi sur le voile à l'université. Il a recadré son jeune ministre Emmanuel Macron, en rappelant "il sait ce qu'il me doit". Mais alors même que le Président essayait de convaincre qu'il irait jusqu'au bout de ses réformes, Macron à Londres expliquait : "Nous avons décidé d'arrêter une partie des réformes". Quand ça veut pas, ça veut pas !  

À lire aussi
Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019 polémique
Roman Polanski : Sibeth Ndiaye n'ira pas voir "J'accuse" mais n'appelle pas au boycott

François Hollande  peut bien se convaincre que "la France va mieux", s'accrocher à son bilan et énoncer le catalogue de ses mesures. On lui opposera que si le déficit a reculé, la dette, elle, ne fait qu'augmenter. Si la croissance repart un petit peu cette année, elle a stagné les années précédentes. Si les impôts ont baissé pour certains, ils avaient tellement augmenté les trois premières années du quinquennat. Et que dire du chômage, surtout lorsque l'on a indexé sa candidature sur l'inversion de la courbe ? Donc son discours tourne à vide, ça manque de souffle. 

Il a beau dire "je tiens bon", il a beau rester optimiste, les Français ne lui font toujours pas crédit. La sensation qui reste de cette émission, c'est un Président qui se retranche derrière sa stature. Les Français peuvent bien critiquer François Hollande, ils respectent le chef de l'État. Ils peuvent bien être déçu de François Hollande, ils sont attachés au résident de la République. Comme si François Hollande et le Président ce n'était pas la même personne. Sauf que pour les Français, il s'agit bien de la même personne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique François Hollande Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants