1 min de lecture François Hollande

Le compte Twitter de l'Élysée dément une anecdote sur François Hollande

Le compte répondait à un témoignage paru dans le livre "frères ennemis". Il y était question d'une éventuelle agression physique entre François Hollande et Valérie Trierweiler.

Valérie Trierweiler et François Hollande
Valérie Trierweiler et François Hollande Crédit : AFP
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Un compte Twitter peut parfois être plus efficace qu'un communiqué de presse. C'est ce que l'équipe de communication de François Hollande a supposé, samedi 17 octobre, en postant sur le compte officiel de l'Élysée un tweet démentant une éventuelle agression physique entre François Hollande et Valérie Trierweiler, le soir où la première dame a appris la liaison du Président. Une affirmation publiée dans le livre Frères ennemis, de Renaud Dély, rédacteur en chef de l'Obs, et Henri Vernet, rédacteur en chef du Parisien-Aujourd'hui en France.

Après s'être intéressés aux violences dans la politique avec leur ouvrage Tous les coups sont permis, les deux journalistes se sont cette fois-ci penchés sur les haines secrètes qui couvent entre ces "amis" politiques. Dressant un portrait au vitriol de la classe politique, ils révèlent par exemple que Nicolas Sarkozy est "allumeur" et Stéphane le Foll "jaloux", rapporte Madame Figaro. Quant à François Hollande, il serait, depuis sa séparation d'avec Valérie Trierveiler, "prostré". 

Mais ce qui a mis le feu aux poudres, c'est le témoignage d'une proche de François Hollande et de Valérie Trierweiler. Elle explique qu'au moment de leur séparation, "Valérie l'a poursuivi dans les couloirs de l'Élysée. Il essayait de la raisonner et elle lui envoyait au visage tout ce qu’elle trouvait, elle l’a griffé et même frappé", témoigne-t-elle. Un point que dément l'Élysée sur Twitter, taguant au passage l'Obs Eco.

Erreur de communication ou décision délibérée ? Après une telle publication en tout cas, difficile pour le Président de faire à nouveau profil bas sur sa vie privée. Pourtant, depuis les révélations sur sa liaison avec Julie Gayet, le Président avait tout fait pour rester discret, évitant de répondre aux questions portant sur sa relations avec l'actrice et même celles concernant le lieu de ses vacances d'été.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Valérie Trierweiler Vie privée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants