1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le bras de fer continue entre Marisol Touraine et les médecins
2 min de lecture

Le bras de fer continue entre Marisol Touraine et les médecins

Le bras de fer entre la ministre Marisol Touraine et les médecins libéraux s'est poursuivi ce mardi avec une nouvelle journée de grève des généralistes.

Marisol Touraine à Roissy, le 17 octobre 2014.
Marisol Touraine à Roissy, le 17 octobre 2014.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le bras de fer entre la ministre Marisol Touraine et les médecins libéraux s'est poursuivi ce mardi avec une nouvelle journée de grève des généralistes, malgré une reprise des discussions laissant entrevoir de possibles compromis.
Plus de la moitié des cabinets de généralistes étaient fermés mardi, selon leur principal syndicat MG France, à l'origine de la grève.

Grogne générale mais revendications disparates

Dénonçant un "malaise profond", le syndicat entend remettre la profession sur le devant de la scène, dans un contexte de grogne générale des professionnels de santé mais aux revendications disparates.
Maintenant la pression, les syndicats appellent depuis à diverses formes de mobilisation, comme une grève administrative, passant notamment par le boycott partiel de la carte Vitale dans les cabinets pour engorger les services de la Sécu.

Dans les cliniques, les praticiens poursuivent leur grève

Dans les cliniques, les praticiens poursuivaient aussi leur grève, lancée notamment par le Bloc (chirurgiens), qui revendiquait 6.500 grévistes lundi soir, sur un total de 42.000. Un mouvement cette fois exclusivement axé contre le projet de loi santé, accusé de nuire à l'exercice libéral.
Dans la matinée, Marisol Touraine a de nouveau exclu tout recul sur la généralisation du tiers payant, "socle" de son texte, qui cristallise les tensions chez les libéraux. "Evidemment qu'il sera maintenu", a-t-elle insisté, tout en réitérant la promesse d'un système "simple", "rapide et efficace".
Mais si certains syndicats restent totalement opposés à la généralisation de la dispense d'avance de frais, d'autres montrent des signes d'ouverture. Par exemple MG-France "n'est pas contre", "mais veut une praticabilité simple", explique ainsi Jacques Battistoni, son secrétaire général.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.