1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laurent Wauquiez : radiographie de ses parrainages pour la présidence LR
2 min de lecture

Laurent Wauquiez : radiographie de ses parrainages pour la présidence LR

DÉCRYPTAGE - Laurent Wauquiez a présenté plus de 20.500 signatures à la Haute Autorité pour valider sa candidature à la tête du parti.

Laurent Wauquiez et ses soutiens lors de dépôt du dossier de candidature
Laurent Wauquiez et ses soutiens lors de dépôt du dossier de candidature
Crédit : Jacques Witt / Sipa/SIPA
Marie-Pierre Haddad

Les dossiers et les parrainages sont déposés. Désormais, les quatre membres des Républicains, Laurent Wauquiez, Florence Portelli, Daniel Fasquelle et Maël de Calan, qui briguent la tête du parti doivent attendre le 26 octobre prochain pour avoir la liste officielle des candidats.

Le favori, Laurent Wauquiez, aurait récolté plus de 20.500 signatures, selon les informations du Figaro. "Soit huit fois plus que le seuil nécessaire pour se présenter", souligne le journal. "En procédant ainsi, le favori de l'élection a voulu prouver qu'il ratissait large et que le spectre d'une explosion du parti, au lendemain de son accession, n'était qu'un fantasme de ses adversaires, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand en tête", analyse L'Opinion. Le président par intérim du parti insiste sur son côté "rassembleur" pour faire taire les critiques qui l'accusent d'incarner une droite dure. 

Juppéistes, sarkozystes et fillionistes

Pour incarner le rassemblement, le candidat a pris clairement et franchement ses distances avec le Front national. Au micro de RTL, il affirmait : "Il n'y aura, si je suis élu président des Républicains, aucune alliance avec des élus du Front national. Je ne l'ai jamais fait dans mon parcours politique et je n'ai pas l'intention de commencer". Celui qui a été le président par intérim des Républicains expliquait qu'en France, "quand on dit qu'on est de droite, c'est tout de suite l'ultra-droite. Je défends les valeurs de travail et pas d'assistanat. Je parle des classes moyennes, je considère qu'il faut qu'il y ait un minimum d'autorité qui soit du côté des forces de l'ordre. Est-ce que c'est l'ultra-droite ? Je pense juste que ce sont des valeurs centrales pour notre pays".

Autre étape : rallier à sa candidature des Républicains de tout bord. C'est donc sans surprise que le candidat a pu bénéficier des soutiens des sarkozystes. L'Opinion a listé les noms de Brice Hortefeux, Eric Woerth, Eric Ciotti, Edouard Courtial, Guillaume Larrivé, Rachida Dati et Roger Karoutchi. Le candidat a aussi obtenu le soutien de juppéistes. Et cela a commencé avec le soutien de Virginie Calmels, ainsi que Philippe Gosselin, député de la Manche, et Pascal Allizard, sénateur du Calvados. Sans oublier des proches de Bruno Le Maire : Damien Abad, député de l'Ain, et Eric Straumann, député du Haut-Rhin. Des soutiens de Nathalie Kosicusko-Morizet l'ont également rallié.

À lire aussi

Comme l'explique L'OpinionLaurent Wauquiez a présenté des parrainages de fillionistes, tels que Valérie Boyer. Ils sont ainsi 62 députés à soutenir sa candidature. "Le groupe, présidé par Christian Jacob, qui le soutient compte 100 membres. S'y ajoutent 61 sénateurs", note le quotidien. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous d