1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laurent Wauquiez : "Il n'y aura jamais d'alliance avec Marine Le Pen"
1 min de lecture

Laurent Wauquiez : "Il n'y aura jamais d'alliance avec Marine Le Pen"

Laurent Wauquiez, candidat favori pour la présidence des Républicains, martèle qu'il ne compte pas se rapprocher du Front national.

Laurent Wauquiez lors d'un meeting à Paris, le 20 novembre 2017
Laurent Wauquiez lors d'un meeting à Paris, le 20 novembre 2017
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Laurent Wauquiez : "Il n'y aura jamais d'alliance avec Marine Le Pen"
00:31
Dominique Tenza & AFP

La mise au point de Laurent Wauquiez. Le favori de l'élection du président des Républicains a refusé la main tendue de Marine Le Pen, qui avait proposé "une alliance" au micro de RTL. "Je le dis une bonne fois pour toute. Tant que je m'occuperai de notre famille, des Républicains, il n'y aura jamais d'alliance avec Marine Le Pen", a déclaré lundi 20 novembre le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, lors d'un meeting à Paris.

La veille, sur le plateau Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, la présidente du Front national avait déclaré : "Quand j'entends le discours de monsieur Wauquiez aujourd'hui, je me dis, s'il est sincère, compte-tenu des propos qu'il tient, il devrait aller jusqu'à proposer une alliance politique, tout cela se discute".

Accusé dans son camp de vouloir récupérer des électeurs à sa droite, Laurent Wauquiez a reconnu qu'il voulait "évidemment parler à ceux que nous avons déçus par nos lâchetés et qui ont voté pour le Front national", refusant d'amalgamer cet électorat à des "fascistes et des extrémistes". Il a toutefois mis en garde contre le parti frontiste "qui vous condamne à l'impuissance".

"Une nouvelle droite est en train de se reconstruire", a-t-il par ailleurs ajouté, "avec de nouveaux visages déterminés à pas reproduire les erreurs du passé. Je veux vous redonner la victoire, notre pays a plus que jamais besoin des valeurs de la droite, qui sont pour moi les valeurs centrales de la France". Laurent Wauquiez en a alors profité pour dénoncer "la chape de plomb" et "les censeurs" qui s'abattent sur la droite quand sont évoquées les questions d'identité, de valeur travail ou d'immigration. "On est immédiatement traité d'archaïque (...) Qui a encore le courage de porter nos convictions?", a-t-il demandé, ajoutant : "La droite se perd quand elle trahit ses idées".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/