1 min de lecture Humour

Laurent Gerra imitant José Bové : "Je vais placer des pièges à loufe"

REPLAY - La rumeur de black-out vue par Michel Chevalet et Haroun Tazieff ; José Bové et les loups ; DSK aime le 11 novembre ; Francis Cabrel évoque le dernier "James Bond".

Laurent Gerra
Laurent Gerra Crédit : Elodie Grégoire
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

José Bové semble préoccupé. Est-ce l’approche des régionales qui le chagrine ? "Vous savez en ce moment, sur le Larzac, on a d’autres chats à fouetter. Je dirai même d’autres loups à fouetter", répond le député européen vert, imité par Laurent Gerra. Il fait référence à ses collègues éleveurs qui, le week-end dernier, ont déposé un cadavre de brebis devant la préfecture de l’Aveyron, pour alerter les pouvoirs publics. "Je suis en pleine contradiction", confie-t-il. "En tant en tant qu’écolo, je suis pour la biodiversité et la sauvegarde des loups. Mais en tant  qu’éleveur ces attaques, j’aime pas ça. Les loups, je serais tenté de les exterminer, avoue-t-il.

Notre homme croie cependant avoir la solution. "Sur le Causse du Larzac, près des pâtures à moutons, je vais faire creuser de grandes fosses, dans lesquelles je déverserai mon mélange caca-sciure", explique-t-il. "Mais  attention, un mélange haute fermentation !", précise-t-il. "Au fond, je placerai des gigots d’agneau rôti. Comme ça les loups, par l’odeur alléchés, tomberont dans la fosse et périront asphyxiés".
En quelque sorte, ce sont des pièges à loups ? "Non, c’est des pièges à loufe", corrige José Bové.

Rumeur de black-out

Une rumeur agite la Toile depuis quelques jours. Entre le 15 et le 30 novembre, à la suite d’un formidable dégagement d’hydrogène dû au  rapprochement de Vénus et de Jupiter, le soleil deviendrait bleu. Michel Chevalet, imité par l'humoriste, nous décrit ce phénomène.

À la Bourse, seules grimperont les valeurs des industriels du luminaire et ce sera la banqueroute !

Haroun Tazieff imité par Laurent Gerra
Partager la citation

Cette rumeur de black-out n’aurait pas manqué d’alarmer Haroun Tazieff. "On va encore dire que je suis Cassandre, mais une affreuse prémonition me tord les entrailles !", avoue le vulcanologue, imité par Laurent Gerra. Il prédit qu'à la Bourse, "seules grimperont les valeurs des industriels de luminaire et ce sera la banqueroute".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants