1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laurent Gerra imitant Bertrand Tavernier : "Du suicide, du cancer... Après ça si vous n'allez pas au cinéma pour vous changer les idées"
2 min de lecture

Laurent Gerra imitant Bertrand Tavernier : "Du suicide, du cancer... Après ça si vous n'allez pas au cinéma pour vous changer les idées"

REPLAY - Le Festival de Cannes ouvre ses portes ce mercredi 13 mai, l'occasion pour Bertrand Tavernier, imité par Laurent Gerra, d'expliquer pourquoi cette édition 2015 sera sous le signe de l'humour.

Laurent Gerra
Laurent Gerra
Crédit : Elodie Grégoire
Laurent Gerra & Jade

Ce mercredi 13 mai, le Festival de Cannes ouvre ses portes avec son tapis rouge mythique, son défilé de stars mondiales et surtout sa sélection de films en course pour la Palme d'Or. Pour Bertrand Tavernier, imité par Laurent Gerra, ce sera "un festival sous le signe de la poilade, de la tarte à la crème, du coussin péteur". Tout cela grâce à une liste de films aux sujets légers. 


"Ça commence dès le film d'ouverture ce soir, La tête haute d'Emmanuelle Bercot, une sorte de Mommy à la française", détaille Bertrand Tavernier. "L'histoire d'un jeune garçon violent qui déteste tout le monde. Avec Catherine Deneuve qui peut plus sourire à cause des coutures. Bon ça tombe bien ,elle joue un rôle grave. Elle est en juge pour enfant". 

Du suicide, du cancer, de la violence, du chômage de l'inceste

Laurent Gerra imitant Bertrand Tavernier

Jade se demande si ce ne sont pas des sujets plutôt lourds pour un festival sous le signe de l'humour. "Ah ben je sais pas ce qu'il vous faut, s'étonne Bertrand Tavernier caricaturé par l'imitateur. Sinon sur un mode franchement hilarant tu as Dheepan du facétieux Jacques Audiard. L'histoire d'un combattant Tamoul réfugié en France et qui découvre dans les banlieues une violence pire que ses combats de jungle. Ou alors La forêt des songes de Gus Van Sant avec un type qui veut se suicider, ou La loi du marché de Stéphane Brisé avec Vincent Lindon en chômeur longue durée". 

Pour les sceptiques, il reste "Marguerite et Julien une histoire d'amour incestueuse entre un frère et sa sœur. Ou encore Chronic de Michel Franco, avec Tim Roth en infirmier qui assiste des patients en phase terminale". Que de réjouissances donc. "Qu'est-ce qu'il vous faut ? Du suicide, du cancer, de la violence, du chômage de l'inceste... Après ça si vous n'allez pas au cinéma pour vous changer les idées, c'est à désespérer", conclut l'artiste. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/