2 min de lecture Consommation

Lactalis : "Quel manque d'empathie de la part du PDG !", déplore Alba Ventura

ÉDITO - Plus d'un mois après le début de l'affaire Lactalis, son PDG Emmanuel Besnier est enfin sorti de son silence. Il a accordé une interview au "Journal du dimanche" (daté du 14 janvier). Pour Alba Ventura, c'est trop tard.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
Lactalis : "Quel manque d'empathie de la part du PDG !", déplore Alba Ventura Crédit Image : AFP / Damien Meyer | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Cela fait un mois que Lactalis nous balade. Il y a eu trois rappels des lots contaminés à la salmonelle. Et voilà que le PDG nous explique dans la presse qu'il a finalement décidé de rappeler les 12 millions de boîtes de lait en poudre en circulation dans le monde entier. Un mois pour prendre cette décision, alors que plus de 35 bébés ont été hospitalisés. Il a beaucoup de chance, monsieur Besnier, qu'il n'y ait pas eu de cas plus graves.

Non seulement c'est trop tard, mais quel manque d'empathie, quelle absence de compassion. Dans le Journal du Dimanchele patron de Lactalis nous dit "le travail d'abord, la parole après". Et bien non monsieur, vous pouvez faire les deux. Même si vous n'êtes pas "d'une nature expansive" comme vous dites, vous forcez votre nature.

Parce que, lorsque le lait que vous produisez est mis en cause et que cela touche des nourrissons, vous allez dans les médias immédiatement expliquer ce que vous allez faire et tenter de rassurer les parents. Et vous commencez par présenter des excuses.

L'obstiné monsieur Besnier

À lire aussi
La pomme, reine des fruits à pépins ! cuisine
Découvrez la grande famille des fruits à pépin !

Monsieur Besnier n'a visiblement rien appris de l'obstination du patron de Servier au moment du scandale Mediator. Donc non seulement (encore une fois) c'est trop tard, mais c'est fait avec l'arrogance du patron qui n’a pas de comptes à rendre. Et ça c'est insupportable.

Certes Emmanuel Besnier n'est pas le seul responsable (il y a une chaîne de responsabilités), mais il est à la source du problème. Alors c'est vrai que cette affaire a révélé qu'il fallait engager des réformes.

D'abord du côté des grandes surfaces, qui ont certes fait leur mea culpa mais qui doivent renforcer leur procédure de retrait d'urgence. Elles ont quand même continué d'écouler des boîtes contaminées malgré les rappels.

À l'heure où tout est scanné, il doit bien y avoir un moyen de bloquer des codes-barres. La santé de leurs clients, qui leur rapportent beaucoup d'argent, doit être une priorité, a fortiori dans une crise.

L'État aussi pointé du doigt

Et puis il y a aussi l'État. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué que toutes les procédures de rappel avaient bien fonctionné. C'est faux ! Quand on voit notamment qu'à l'hôpital il y avait encore des boîtes qui auraient dû être retirées, on s’interroge.

L'État va devoir revoir ses méthodes de contrôle. Sachant qu'il n'y a pas assez de contrôleurs vétérinaires et d'inspecteurs de la DGCCRF. Est-ce qu’il ne faudrait pas, par exemple, pour être plus efficace, regrouper ces deux entités dont l'une est sous la tutelle du ministère de l'Agriculture et l'autre de Bercy ?

Maintenant, le principal responsable s'appelle Lactalis et son si discret PDG Emmanuel Besnier. Il est l'héritier d'une marque, petit-fils du fondateur. Il est le patron d'une entreprise qui, au passage, tord le bras des agriculteurs tous les ans, et qui vient de mettre sur le marché des produits qui auraient pu avoir des conséquences dramatiques sur des bébés.

L'enquête dira s'il y a une responsabilité coupable de l'entreprise Lactalis.
Mais en attendant, il y a une responsabilité vis-à-vis des consommateurs. D'ailleurs monsieur Besnier, qui doit avoir l’habitude d'aligner des lignes budgétaires, promet d’indemniser les familles. Comme si un chèque pouvait tout résoudre, ou même absoudre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Lait Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791829915
Lactalis : "Quel manque d'empathie de la part du PDG !", déplore Alba Ventura
Lactalis : "Quel manque d'empathie de la part du PDG !", déplore Alba Ventura
ÉDITO - Plus d'un mois après le début de l'affaire Lactalis, son PDG Emmanuel Besnier est enfin sorti de son silence. Il a accordé une interview au "Journal du dimanche" (daté du 14 janvier). Pour Alba Ventura, c'est trop tard.
https://www.rtl.fr/actu/politique/lactalis-quel-manque-d-empathie-de-la-part-du-pdg-deplore-alba-ventura-7791829915
2018-01-15 08:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/svHOgq6eUhalQwzo_cp7Sg/330v220-2/online/image/2018/0115/7791830093_une-vue-du-siege-de-lactalis-a-laval-le-12-janvier-2018.jpg