1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. REM : Christophe Castaner de plus en plus pressenti à la tête du parti
1 min de lecture

REM : Christophe Castaner de plus en plus pressenti à la tête du parti

CONFIDENTIELS RTL - Selon de nombreux cadres du parti, le porte-parole du gouvernement aurait la préférence d'Emmanuel Macron.

Christophe Castaner, le 12 juillet 2017
Christophe Castaner, le 12 juillet 2017
Crédit : Thomas Samson / AFP
Notre-Dame-des-Landes : rencontre "tendue" entre pro-aéroport et médiateurs - Les Confidentiels RTL
03:07
Notre-Dame-des-Landes : rencontre "tendue" entre pro-aéroport et médiateurs
03:20
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Le porte-parole du gouvernement, ex-député socialiste et "Marcheur" historique, s'est imposé en quelques mois comme une valeur sûre de la Macronie. Proche du chef de l'État, affable, Christophe Castaner a également su nouer une relation de confiance avec le premier ministre Édouard Philippe et gagner la sympathie des militants de La République En Marche. Ainsi aurait-il la préférence d'Emmanuel Macron, croient savoir les cadres du parti, par rapport au secrétaire d'État Benjamin Griveaux - pourtant beaucoup plus partant en privé - pour être celui qui présentera sa candidature au poste de délégué général de la formation politique fondé par le chef de l'État.
 
Le problème, expliquent-ils aussi depuis des semaines, c'est que Christophe Castaner n'aurait, tout simplement, aucune envie de quitter son ministère pour prendre la tête du parti. "Il faudra lui envoyer le Raid pour l'en sortir", plaisantait il y a quelques jours un membre de l'actuelle direction collégiale à ce sujet. 

"A-t-il vraiment le choix ?"

Mais ça, c'était jusqu'à la semaine dernière. Car depuis, le ton a changé. En "off", auprès des journalistes, Christophe Castaner n'exclut plus d'atterrir au quartier général de la République En Marche. Il assure même y voir un défi intéressant à relever. Devant un député de la majorité, le week-end à la buvette de l'Assemblée nationale, il évoquait même cette possibilité avec un certain enthousiasme, nous a-t-on confié.

Commentaire d'un proche du dossier sur ce changement d'humeur : "A-t-il vraiment le choix ? Il a bien fallu qu'il se fasse une raison". L'annonce de sa candidature pourrait même se faire dans les prochaines heures.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/