1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La rentrée politique va être "incandescente", prévient Alain Duhamel
1 min de lecture

La rentrée politique va être "incandescente", prévient Alain Duhamel

ÉDITO - Les annonces budgétaires faites par le gouvernement dimanche 26 août ont provoqué une levée de boucliers. D'autant que l'image d'Emmanuel Macron n'est plus ce qu'elle était il y a un an.

Emmanuel Macron à l'Élysée le 27 août 2018 lors de la conférence devant les parlementaires
Emmanuel Macron à l'Élysée le 27 août 2018 lors de la conférence devant les parlementaires
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
La rentrée de RTL : Alain Duhamel
00:00:25
La rentrée politique va être "incandescente", prévient Alain Duhamel
00:03:19
L'Edito d'Alain Duhamel du 27 août 2018
00:03:19
Alain Duhamel

Les annonces budgétaires d'Édouard Philippe dimanche 26 août ont provoqué une levée de boucliers, annonçant une rentrée tumultueuse pour le gouvernement. Après les orages politiques de cet été, notamment l'affaire Benalla, c'était écrit d'avance.

D'autant plus que l'image d'Emmanuel Macron n'est plus ce qu'elle était il y a un an. Il était alors le jeune président inattendu, original, séduisant, intéressant. Aujourd'hui, il est un chef d'État contesté. Avec tout cela, la présentation du budget est forcément un exercice dramatique. Il est la cible idéale : il bénéficie aux entreprises et aux salariés du privé, tout en étant au détriment des personnes âgées et des familles. 

Si Emmanuel Macron ne veut ni ne peut infléchir ce budget, cela ne signifie pas qu'il ne le fera pas. Il ne le veut pas parce qu'il a une conception économique qui est celle de la rupture : il veut libérer les forces de l'économie, aider les entreprises, améliorer la formation. C'est son objectif, sa nature, son originalité, son identité. 

Les Français adhèrent au plan économique de Macron

Le président ne peut pas non plus infléchir ce budget, car les Français adhèrent à ce qu'il fait sur le plan économique. Un sondage publié par Libération dimanche 26 août dans la matinée montre que sur le plan de la politique économique, les Français sont d'accord avec le président, même si son image personnelle est largement entachée.

À écouter aussi

Tout cela ne signifie pas pour autant qu'il n'infléchira pas son budget, notamment parce qu'il a fait des promesses en ce qui concerne la protection des plus faibles. Et il n'y a pas de projet présidentiel sans projet social.

La rentrée va donc être incandescente sur le plan politique, bien ce que soit du trompe l’œil car La République en Marche est largement majoritaire et l'opposition est extrêmement divisée. Sur le plan social, rien n'est sûr car en ce qui concerne l'assurance chômage, le prélèvement à la source et la réforme des retraites, il y a des sujets qui sont susceptibles de coaguler.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/