1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "La politique doit faciliter l'accès à la lecture et à la culture", prêche Alba Ventura
2 min de lecture

"La politique doit faciliter l'accès à la lecture et à la culture", prêche Alba Ventura

ÉDITO - Emmanuel Macron se rend aux Mureaux, dans les Yvelines, ce mardi 20 février, aux côtés de l'Académicien Érik Orsenna, avec l'ambition de rendre les bibliothèques plus accessibles, notamment le soir et le dimanche. Lire est un acte citoyen, et même un acte politique.

Des enfants lisent dans le rayon bande dessinée du Salon du livre, le 16 mars 2001 à Paris
Des enfants lisent dans le rayon bande dessinée du Salon du livre, le 16 mars 2001 à Paris
Crédit : AFP / Archives, Philippe Desmazes
"La politique doit faciliter l'accès à la lecture et à la culture", prêche Alba Ventura
03:20
"La politique doit faciliter l'accès à la lecture et à la culture", prêche Alba Ventura
03:20
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

C'est de la politique. C'est même ce qu'il y a de plus beau dans la politique : permettre au plus grand nombre de s'ouvrir à la lecture. C'est un acte social et humain. C'est le savoir, c'est la transmission, c'est l'éducation, c'est l'intégration, c'est l’émancipation, c'est le plaisir.

C'est tenter de combler des inégalités entre ceux qui ont chez eux la chance d'avoir une bibliothèque et ceux qui n'ont pas cette chance. Donc vous voyez que c'est éminemment politique. C'est pour cela qu'il faut faire un effort. Vous savez, en France dans les grandes villes, en moyenne, les bibliothèques sont ouvertes 41 heures par semaine. À Copenhague, au Danemark, c'est 98 heures par semaine.

On parle des bibliothèques, mais cela vaut aussi pour les musées. Parce que le sujet, c'est l’accès à la culture. Et l'accès à la culture, c'est la découverte, c'est l'ouverture, c'est la liberté d'esprit. C'est ce qui façonne un être humain.

Trois heures de lecture, huit heures d'écrans

On entend dire que la jeunesse ne lit plus. On lit fort heureusement encore à l'école, même si l'apprentissage des œuvres littéraires a beaucoup changé. Mais c'est la lecture hors les murs de l'école qui pêche : la lecture à la maison, la lecture pour le plaisir, pour s'endormir. Chez les adolescents c'est une catastrophe, parce que c'est l’âge où les jeunes sont percutés par les écrans des smartphones ou des tablettes.

À lire aussi

Il y a une étude, qui date de 2016, qui montre qu'un jeune collégien lit en moyenne trois heures par semaine, tandis qu'il consomme huit heures d'écrans par semaine. Trois heures contre huit ! Cela ne veut pas dire qu'il faut supprimer les téléphones portables et les tablettes - cela fait partie de l'époque, et Internet est très utile. Mais cela veut dire qu'il y a urgence à rééquilibrer.

Car rien ne remplacera jamais l'acte de lire, de prendre un livre, quel que soit le genre : une bande dessinée, un roman, le livre dont vous êtes le héros, toutes ces lectures avec lesquelles on prend son temps, avec lesquelles on se laisse porter par l'histoire. Et ça c'est vital pour le développement de chacun.

Multiplier les initiatives à destination des jeunes

Ouvrir les bibliothèques un peu plus tard et le dimanche c'est déjà une bonne chose, mais ce ne sera pas suffisant. Ce qu'il faut, c'est multiplier les initiatives pour inciter les jeunes à lire. Vous savez, il y a une idée que je trouve formidable. Cela se passe au Collège Banon, dans les Alpes-de-Haute-Provence : la principale a instauré vingt minutes de lecture obligatoire après le repas de la cantine.

La rédaction vous recommande

Et cela ne concerne pas que les élèves. Non ! C'est aussi pour les profs, les dames de la cantine, les secrétaires. Tout le monde s'arrête à 13h40, on lit ce que l'on veut, dans la position que l'on veut.

D'autres établissements l'ont expérimenté (à Félix-Éboué à Fessenheim, à Jean-Monnet à Montpellier...). Et là, comme pour l'extension des horaires des bibliothèques, l'idée c'est de redonner de l'espace à la lecture, pour redonner le goût de la lecture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/