1 min de lecture Loi Travail

La loi Travail, "symbole de la réforme à la française" qui ne fait "que des perdants", résume Alain Duhamel

REPLAY / ÉDITO - Pour l'éditorialiste, ce qui au départ était une bonne idée, a été totalement gâché par le gouvernement.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
La loi Travail, "symbole de la réforme à la française" qui ne fait "que des perdants", résume Alain Duhamel Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

La loi El Khomri est arrivée à l'Assemblée nationale dans une ambiance particulièrement délétère. La Gauche est divisée, la Droite ne veut plus d'un texte trop modifié et le gouvernement risque bien de devoir faire passer sa réforme du droit du Travail en force.

"La réforme El Khomri, c'est le symbole même d'une réforme à la française", commente Alain Duhamel. "Une très bonne idée de départ, qui s'enlise inexorablement sous les pressions contradictoires des conservatismes et qui finit par, en réalité, être un échec pour tout le monde." C'est d'autant plus dommage que cette idée de réforme a été, au départ, très populaire, comme le rappelle l'éditorialiste. Elle l'a été jusqu'à ce que le gouvernement rate complètement sa politique de communication et de présentation et que les obstacles se dressent les uns après les autres. 

Un atout devenu handicap

"Le résultat c'est qu'aujourd'hui le gouvernement se retrouve à l'Assemblée nationale, qu'il lui manque une quarantaine de voix pour être à peu près certain de l'emporter, qu'il sera donc à peu près obligatoirement contraint de passer par le 49:3 et que ce qui au départ était réellement un atout sérieux pour le gouvernement est devenu un handicap substantiel."

L'illustration parfaite de cette évolution c'est le revirement du patronat, déçu par l'avancée de la réforme. "Parce qu'il y a cru et il y trouvait un grand avantage", explique Alain Duhamel. Mais aujourd'hui, "il n'y croit plus, il est amer et il attend l'alternance."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Droit du travail Réformes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants