1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La "loi Macron 2", nouvelle arme du gouvernement pour lutter contre le chômage
1 min de lecture

La "loi Macron 2", nouvelle arme du gouvernement pour lutter contre le chômage

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La "loi Macron 2" ou "loi Noé" est en préparation. Son principal objectif : favoriser le développement des micro-entreprises en révisant le niveau de qualification de certains emplois.

Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, le 15 septembre 2015
Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, le 15 septembre 2015
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
La "loi Macron 2", nouvelle arme du gouvernement pour lutter contre le chômage
01:50
Marie-Bénédicte Allaire & Clémence Bauduin

Lutter contre le chômage en aidant ceux qui le souhaitent à créer leur entreprise. Cet objectif du gouvernement devrait bientôt se concrétiser avec une loi, programmée pour janvier 2016. Pour ce faire, le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a été chargé d'élaborer le texte. Actuellement en préparation, la loi "NOE" - pour "Nouvelles opportunités économiques" - ambitionne notamment de revoir la qualification de certains métiers pour faire prospérer les auto-entrepreneurs.

Parmi les mesures phares attendues, la levée des rigidités, comme le niveau de qualification de certains emplois, constituerait un coup de pouce pour les micro-entreprises. Faut-il un CAP de plombier pour changer un joint ? La question se pose par la volonté de créer un statut de "professionnel de proximité". En même temps, pas question de revoir à la baisse les compétences des travailleurs : le ministre réaffirme la nécessité de "bien se former pour s'adapter". Les réglementations existantes seront donc adaptées afin d'ouvrir au maximum le marché du travail, dans les emplois de service en particulier. 

"On n'a pas très bien réussi, en France, la bataille de la robotisation", a rappelé Emmanuel Macron. Il s'agit de ne pas rater celle de la révolution numérique qui présente "un potentiel immense pour la France en termes d'activité et d'emploi", a poursuivi le ministre. "Je ferai une première série de propositions à la mi-décembre, puis un point début janvier et il y aura un texte de loi présenté en janvier" en conseil des ministres, a-t-il annoncé, lors d'une rencontre avec des acteurs de l'économie numérique, à Bercy. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/