1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La loi El Khomri vaut-elle les concessions accordées à la jeunesse par Manuel Valls ?
2 min de lecture

La loi El Khomri vaut-elle les concessions accordées à la jeunesse par Manuel Valls ?

REPLAY - Le Premier ministre a fait plusieurs annonces en faveur de la jeunesse pour calmer la contestation contre la loi Travail.

Manuel Valls le 19 mars 2015 à Matignon
Manuel Valls le 19 mars 2015 à Matignon
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La loi El Khomri vaut-elle les concessions accordées à la jeunesse par Manuel Valls ?
00:35:20

Cadeau du gouvernement à la jeunesse. Les organisations lycéennes et étudiantes ont été reçues lundi 11 avril par Manuel Valls à Matignon. Le Premier ministre s'est montré généreux en annonçant la prolongation de la durée d’attribution des bourses étudiantes, la taxation des CDD, des quotas dans les IUT où encore l'augmentation des places en BTS. Ces mesures devraient coûter 500 millions d'euros par an à l'État. Bien que satisfaite, l'Unef reste mobilisée contre la loi Travail. La loi El Khomri vaut-elle ces concessions ? 

Pour Xavier Couture, le débat autour de la loi El Khomri "a un sens un peu dévoyé", car l'Unef s'impose dans la contestation mais "représente une part de la population des 18-25 ans qui n'a pas le même problème de chômage que ceux qui ne sont pas étudiants". Le producteur regrette que ce soit les étudiants qui s'expriment le plus sur la loi Travail qui entend proposer des mesures contre le chômage alors que ce n'est pas la population la plus touchée par cette situation. "Ce sont les plus nantis qui viennent contrebattre la loi El Khomri". Élisabeth Lévy estime qu'il n'y a plus de loi Travail car après le projet de départ, Manuel Valls a annoncé lundi 11 avril une taxation des CDD. "Pour les PME, cette loi, qui était aussi faite pour elles, sonne comme un chiffon rouge". La journaliste estime que l'Unef a été "chouchoutée" par le gouvernement à travers ces annonces de Manuel Valls. 

Les bourses sur critères sociaux, c'est le minimum à accorder aux étudiants.

Rokhaya Diallo, membre du mouvement européen contre le racisme

Nicolas Domenach n'est pas vraiment d'accord, notamment avec Xavier Couture. Pour lui, ces mesures sont en faveur des étudiants boursiers et non pas des nantis. Il s'oppose à Élisabeth Lévy qui critique des catégories favorisées : "Quand on accorde des subventions aux agriculteurs vous êtes pour, mais quand c'est pour les étudiants non. Il y en a marre à la fin !". Rokhaya Diallo salue l’extension du temps d'attribution des bourses sur critères sociaux qui "vont répondre aux besoins des étudiants qui sont plus en difficultés économiques", en permettant notamment "une couverture maladie universelle". 

On refait le monde avec :
- Rokhaya Diallo, membre du mouvement européen contre le racisme
- Élisabeth Lévy, rédactrice en chef de Causeur
- Xavier Couture, producteur de télévision
- Nicolas Domenach, journaliste

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu