2 min de lecture Manuel Valls

Valls : la France mobilisée aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme

Manuel Valls a déclaré au Mali samedi 16 novembre, après un séjour au Sénégal et en Côte d'Ivoire, que la France était "mobilisée" pour aider le pays à lutter contre le terrorisme.

Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls et son homologue sénégalais le 15 novembre 2013.
Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls et son homologue sénégalais le 15 novembre 2013. Crédit : SEYLLOU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré samedi 16 novembre à Bamako, que la France était "mobilisée" aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme. "La France est mobilisée aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré le ministre à la presse, avant d'ajouter que son pays fera "un effort de soutien et de coopération pour permettre à l'Etat malien de reconstituer" ses forces de l'ordre.

"Permettre la mobilité" de la jeunesse malienne

Arrivé samedi à Bamako, après un séjour au Sénégal et en Côte d'Ivoire, Manuel Valls a été accueilli par le ministre malien de la Sécurité, le général Sada Samaké. Peu après son arrivée, il a signé avec le ministre malien de l'Emploi une convention d'aide aux étudiants maliens diplômés de retour de France.

A l'issue de la cérémonie de signature, le ministre français a dit à la presse qu'il fallait "permettre la mobilité, notamment de la jeunesse malienne qui se forme, qui doit aussi pouvoir travailler en France, (...) Mais cette mobilité doit aussi permettre (...) à la jeunesse malienne d'apporter son envie, sa soif d'avenir, ici au Mali". Afin de faire "fonctionner" cette convention, la France mettra à disposition 120.000 euros par an.

Selon Valls, "l'enquête avance" sur la mort des deux journalistes de RFI

Par ailleurs, interrogé au sujet du récent assassinat de deux journalistes français de RFI (Radio France Internationale) dans la région de Kidal (nord-est), Valls a répondu : "l'enquête avance", notamment "grâce à la qualité des relations" avec le Mali. Il a ajouté qu'il préférait être "discret", une instruction étant en cours.

À lire aussi
Manuel Valls élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

"Nos relations avec la France sont vraiment au beau fixe, et avec M. Valls, ça se passe très très bien", a assuré le général Samaké. Dimanche, avant de quitter le Mali pour la Mauritanie, le ministre français de l'Intérieur aura des entretiens officiels avec notamment le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly, et le président Ibrahim Boubacar Kéita, avec lequel il dînait dans la soirée de samedi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants