1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. L'onéreux train de vie de l'UMP sous Jean-François Copé
1 min de lecture

L'onéreux train de vie de l'UMP sous Jean-François Copé

"Le Point", qui s'est procuré une copie des dépenses du parti en 2012 pointe le train de vie démentiel du parti sous la présidence de Jean-François Copé.

Jean-François Copé, le 3 juillet 2013
Jean-François Copé, le 3 juillet 2013
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les révélations se suivent et se ressemblent sur les comptes de l'UMP. À la veille de la publication des grandes lignes d'un audit financier commandé par la nouvelle direction du parti, Le Point affirme ce lundi 7 juillet s'être procuré une copie des dépenses de la formation politique pour les années 2012 et 2013.

L'UMP aurait dépensé près de 98 millions d'euros de charges pour un produit de 58 millions pour la seule année 2012, affirme l'hebdomadaire sur son site. Le rapport fait également apparaître des dépenses de congrès et manifestations pour près de 23 millions d'euros. Un chiffre que l'hebdomadaire rapproche des 21,5 millions d'euros facturés à la filiale "événements" de Bygmalion cette année-là. 

Un ralentissement des dépenses après la défaite de 2012

Le Point s'étonne également du montant des dépenses médiatiques du parti d'opposition, "pour plus de 10 millions d'euros en 2012, quand le PS, pourtant lui aussi en pleine campagne, n'a dépensé de son côté que 859.399 euros pour sa propagande et à peine plus de 4,5 millions pour ses congrès et ses meetings", peut-on lire. Un train de vie "démentiel", écrit encore l'hebdomadaire, qui "s'est largement réduit en 2013" avec une diminution "par dix" des dépenses de communication après la défaite de Nicolas Sarkozy.

Dimanche, Le JDD révélait que l'UMP aurait dépensé 27.000 euros en billets d'avion pour son ancien président Jean-François Copé et 24.000 euros pour son épouse en 2013. Cibles de toutes les attentions depuis l'affaire Bygmalion, les finances de l'UMP sont dans le rouge. D'après François Fillon, invité du Grand Jury, dimanche 29 juin, le déficit du parti atteindrait les 80 millions d'euros, dont 76 millions de dette bancaire. Luc Chatel, le secrétaire général de l'UMP, doit faire la transparence sur les finances du parti, mardi.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.