1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "L'héritage du grand européen Mitterrand est lourd à porter pour ses successeurs", juge Éric Zemmour
1 min de lecture

"L'héritage du grand européen Mitterrand est lourd à porter pour ses successeurs", juge Éric Zemmour

REPLAY - REPLAY / BILLET - Il y a vingt ans, François Mitterrand mourait. Il y a cent ans, il venait au monde. Les hommages sont unanimes pour célébrer le grand européen.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
"L'héritage du grand européen Mitterrand est lourd à porter pour ses successeurs", juge Éric Zemmour
03:14
"L'héritage du grand européen Mitterrand est lourd à porter pour ses successeurs", juge Éric Zemmour
03:20
Éric Zemmour & Loïc Farge

Quelques mois avant sa mort, François Mitterrand, encore Président, s'écriait devant les députés européens réunis à Strasbourg : "Le nationalisme, c’est la guerre", rappelle Éric Zemmour. Lors de ses derniers vœux aux Français, le 31 janvier 1994, il les avait déjà avertis en déclarant : "Ne séparez jamais la grandeur de la France de la construction de l’Europe", poursuit le journaliste. "Mitterrand, la France, l’Europe : entre triangle magique et triangle des Bermudes", analyse-t-il. Il explique qu'après avoir proclamé "L’Europe sera socialiste ou ne sera pas", François Mitterrand "tua pourtant le socialisme au nom de l'Europe".

"On n'ose pas avouer que Schengen est mort, et que l’euro ne doit sa survie qu’au fait que sa disparition ferait sans doute encore plus de dégâts que sa création", déplore Éric Zemmour, pour qui "l’héritage du grand européen Mitterrand est lourd à porter pour ses successeurs qui ne cessent pourtant de le glorifier". Il poursuit : "Le 'dernier grand président', comme il se surnommait lui-même avec orgueil, illustre avec éclat cette fameuse 'maladresse des habiles' que brocardait Mauriac, dont Mitterrand était pourtant un grand lecteur". 

"Après Chirac, Sarkozy, Hollande, cette idée nous paraîtra folle, inconcevable même aux plus jeunes : il fut un temps où les présidents de la République française lisaient des livres", conclut le journaliste.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/