3 min de lecture Présidentielle 2017

"L'Émission Politique" : Fillon "met en cause" Hollande dans les fuites sur ses affaires

Le candidat Les Républicain a "solennellement" demandé qu'une enquête soit ouverte. "C'est un scandale d'État", assure-t-il dans "L'Émission Politique".

François Fillon lors de "L'Émission politique" du 23 mars 2017 sur France 2.
François Fillon lors de "L'Émission politique" du 23 mars 2017 sur France 2. Crédit : Capture France 2
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Je suis un homme honnête". François Fillon admet avoir "pu commettre des erreurs" et martèle être "profondément honnête", lors de L'Émission Politique de France 2, ce jeudi 23 mars. Le candidat de la droite et du centre a démenti avoir touché 50.000 dollars via sa société 2F, comme l'affirme Le Canard Enchaîné. C'est "un mensonge éhonté (...) j'ai effectué un travail de conseil pendant des mois" pour que l'entreprise "Future Pipe Industries" (FPI) "s'implante", sans plus de précision. 

Sur l'affaire des soupçons d'emplois fictifs sur son épouse, François Fillon affirme : "Je vais mettre en cause le président de la République. Il y a un livre qui sort ces jours-ci. Il a été écrit par des journalistes qui sont loin d'être mes amis, parce qu'ils sont journalistes au Canard Enchaîné. Il est sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauvau et en 240 pages explique comment François Hollande fait remonter les écoutes judiciaires qui l’intéresse à son bureau. Ce qui est d'une illégalité totale. Il raconte comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris concernant Manuel Valls". L'ancien premier ministre fait référence au livre Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat

L'ancien premier ministre ajoute : "Solennellement, je demande à ce qu'il y ait une enquête d'ouverte. C'est un scandale d'État. Si ce qui est écrit dans ce livre est vrai, je pense dans l'histoire récente, un chef d'État n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité. C'est une accusation grave (...) Quand je vois qu'en deux heures, on a ouvert une enquête sur l'emploi de ma femme, je pense qu'en quelques jours, on peut ouvrir une enquête sur un livre qui accuse gravement le chef de l'État ", affirme-t-il en expliquant que François Hollande "a décidé d'éliminer le candidat qui représente l'alternance". 

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

Quelques minutes après les propos de François Fillon, François Hollande a réagi. Le président de la République a "condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères" du candidat. Il explique n'avoir été "informé" des affaires sur l'ancien premier ministre que "par la presse". Il estime aussi ces déclaration apportent "un trouble insupportable" à la campagne présidentielle.

La seule personne qui croit qu'il y a un cabinet noir à l'Élysée, c'est François Fillon

Didier Hassoux, l'un des auteurs de "Bienvenue Place Beauvau"
Partager la citation

L'un des auteurs de Bienvenue Place Beauvau, Didier Hassoux, a démenti sur Franceinfo les propos de François Fillon, qui s'était appuyé sur les bonnes feuilles de l'ouvrage pour dénoncer l'existence d'un "cabinet noir" à l'Elysée. Est-il exact qu'il ait écrit avec ses coauteurs que "François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéresse" à l'Élysée ? "Pas du tout. On n'a jamais écrit ça", a-t-il répondu. "Je vais vous lire le haut de la page 24 (...) ou le bas de la page 23 : 'Le retour aux affaires des chiraquiens nourrit bien évidemment le soupçon sarkozyste de l'existence d''un cabinet noir. Il n'est pas possible d'en apporter la preuve formelle comme il n'est pas possible de prouver le contraire'", a-t-il ajouté. 

"La seule personne qui croit qu'il y a un cabinet noir à l'Élysée c'est François Fillon. Il y croit tellement que le 24 juin 2014 (...) il est allé voir Jean-Pierre Jouyet, qui est le numéro 2 de l'Élysée, pour lui demander d'activer ce cabinet noir. Ce cabinet noir n'existe pas. Nicolas Sarkozy avait (...) mis en place une police politique (...) alors que François Hollande, a simplement instrumentalisé la police à des fins politiques mais comme tous les présidents de la Ve République, c'est une maladie française", a-t-il poursuivi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787798722
"L'Émission Politique" : Fillon "met en cause" Hollande dans les fuites sur ses affaires
"L'Émission Politique" : Fillon "met en cause" Hollande dans les fuites sur ses affaires
Le candidat Les Républicain a "solennellement" demandé qu'une enquête soit ouverte. "C'est un scandale d'État", assure-t-il dans "L'Émission Politique".
https://www.rtl.fr/actu/politique/l-emission-politique-fillon-met-en-cause-hollande-dans-les-fuites-sur-ses-affaires-7787798722
2017-03-23 21:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rMuwTnc27yw-rQVg_yzJow/330v220-2/online/image/2017/0323/7787798748_francois-fillon-lors-de-l-emission-politique-du-23-mars-2017-sur-france-2.JPG