1 min de lecture Sans-papiers

L'Assemblée s'attaque à la réforme de l'asile

Le projet de loi est soutenu du Front de gauche à l'UDI, mais dénoncé par l'UMP et le FN.

L'Assemblée nationale (illustration)
L'Assemblée nationale (illustration) Crédit : AFP / MARTIN BUREAU
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Assemblée nationale a entamé ce mardi les débats sur la réforme du droit d'asile, qui entend raccourcir les procédures, un projet de loi soutenu du Front de gauche à l'UDI mais dénoncé par l'UMP et le FN.
"Nous ne pouvons plus supporter que notre système d'asile soit affaibli, ni qu'il soit détourné de ses fins", profitant à des filières d'immigration clandestine, a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui va défendre jusqu'à ce jeudi ce texte préparé par son prédécesseur, Manuel Valls, et examiné en procédure accélérée.

Les régions parisienne et lyonnaise rassemblent près de 70% des demandeurs

Dans les premiers échanges avec une UMP offensive, il a appelé à "sortir des postures classiques pour essayer de descendre collectivement à l'arrêt République" mais aussi refusé tout procès en "angélisme" fait à la gauche.

Le système est "à bout de souffle", ont convergé des orateurs de gauche comme de droite. "Il faut le faire vivre", pas survivre, ont plaidé des élus de gauche.
Pour améliorer les conditions d'accueil, le texte prévoit la possibilité de répartir les demandeurs sur l'ensemble du territoire, et de supprimer les allocations aux étrangers qui refuseraient de se rendre dans un lieu donné. Les régions parisienne et lyonnaise rassemblent aujourd'hui près de 70% des demandeurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sans-papiers Assemblée nationale Immigration
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants