1 min de lecture Loi Macron

L'Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron

L'Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l'article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron.

L'Assemblée nationale le 19 février 2015, lors du vote de la motion de censure de la droite contre le gouvernement.
L'Assemblée nationale le 19 février 2015, lors du vote de la motion de censure de la droite contre le gouvernement. Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l'article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron. Seuls 198 députés, dont ceux du Front de gauche, ont voté la motion de censure Les Républicains-UDI alors qu'il en aurait fallu 289 pour faire chuter le gouvernement. 

L'opposition a été moins forte qu'en février dernier alors que 234 députés s'étaient alliés à la droite pour voter la motion de censure. 

La charge de Valls contre la posture des députés de l'opposition

Avant de passer au vote, chaque président de groupe a, tour à tour, durant quinze minutes, expliqué les positions de ses députés. Le Premier ministre Manuel Valls a défendu l'usage de l'article 49.3 : "Il n'y a pas de majorité pour l'immobilisme, pour le statu quo. Pas de majorité pour le retour en arrière", mais "une majorité pour la réforme", a s'est-il écrié dans un hémicycle à moitié vide. 

À lire aussi
Des députés de la majorité demandent plus de liberté pour ouvrir les magasins le dimanche économie
Les actualités de 7h - Travail le dimanche : des députés REM demandent plus de "liberté"

Le Premier ministre a accusé les élus communistes de se "tromper de camp", et d'être par leur choix "du côté des conservateurs". "Quelle est votre cohérence dans cette alliance improbable ?" a-t-il lancé, défendant "une loi de gauche et de progrès". 

"Certains versent des larmes de crocodile sur l’utilisation du 49.3 au nom même du débat soi-disant constructif alors qu’ils voulaient simplement s’opposer parce qu’ils ne savent faire que ça", a-t-il grincé. Le projet de loi du ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, va repartir une dernière fois au Sénat à partir du 29 juin, avant une adoption définitive à l'Assemblée "avant le 14 juillet", selon les vœux de François Hollande. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Macron Assemblée nationale Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778793376
L'Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron
L'Assemblée nationale rejette la motion de censure, adoptant une nouvelle fois la loi Macron
L'Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure de la droite après le nouveau recours par Manuel Valls à l'article 49.3 de la Constitution, adoptant du même coup en nouvelle lecture le projet de loi Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/l-assemblee-nationale-rejette-la-motion-de-censure-adoptant-une-nouvelle-fois-la-loi-macron-7778793376
2015-06-18 18:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2GhUy5q9YOTxRmpDzOsq1A/330v220-2/online/image/2015/0219/7776677251_000-arp4103544.jpg