2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

L'appel de Jean-Luc Mélenchon aux frondeurs : "Avec moi vous pouvez changer le pays"

Appelant les frondeurs, qui ont fait 30% lors du vote des motions du PS, à le rejoindre, le leader du Parti de gauche juge néanmoins qu'"ils ne le feront pas".

Jean-Luc Mélenchon a appelé les frondeurs du PS à le rejoindre.
Jean-Luc Mélenchon a appelé les frondeurs du PS à le rejoindre. Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP

Au lendemain du vote des motions du Parti socialiste, qui a rapporté environ 60% des voix à celle de Jean-Christophe Cambadélis et 30% pour celle des "frondeurs", Jean-Luc Mélenchon a appelé ce vendredi 22 mai ces dernier à le rejoindre. "Avec 30% vous ne changerez pas le PS, mais avec moi vous pouvez encore changer le pays" les a-t-il interpellé sur RMC.

"Vous avez essayé, vous l'avez fait loyalement et ça ne donne rien. Vous n'allez pas passer les deux prochaines années à pinailler sur des virgules ou des adjectifs avec quelqu'un qui est très habile et qui a ouvert un chemin politique", a-t-il ajouté en s'adressant aux "frondeurs". "Il y a la naissance d'un nouveau personnage sur la scène politique en France, c'est Jean-Christophe Cambadélis. Ne le prenez pas pour un second rôle. C'est un homme extrêmement habile", a expliqué le leader du Parti de gauche.

Qu'est-ce que ça vous coûte de m'aider ? La différence est moins grande entre vous et moi qu'entre vous et Valls et Hollande. (...) Aidez-moi, c'est le moment !

Jean-Luc Mélenvhon
Partager la citation

Selon Jean-Luc Mélenchon, le premier secrétaire du PS "est obligé de soutenir Valls. Sa motion c'est 'Valls a raison, Hollande a raison'. Ils vont amuser les gens avec 'est-ce qu'il y aura une primaire ou pas' et il n'y aura pas de primaire".

Jean-Luc Mélenchon qui a appelé les frondeurs à le rejoindre a cependant tempéré "ce serait parfait mais ils ne le feront pas". "Mais ils pourraient au moins constituer un groupe parlementaire qui dans le débat parlementaire interviendrait d'une manière cohérente", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise, le 13 mai 2017 islamophobie
Marche contre l'islamophobie : "La gauche commet une faute politique", selon Olivier Bost

"Ne restez pas les deux pieds dans le même soulier à tourner en rond dans la même maison en cultivant les aigreurs, le mal vivre, pendant des mois", a-t-il lancé aux "frondeurs". "Nous nous sommes petits mais vaillants. Qu'est-ce que ça vous coûte de m'aider ? La différence est moins grande entre vous et moi qu'entre vous et Valls et Hollande. (...) Aidez-moi, c'est le moment !", a-t-il dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon Parti socialiste Parti de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants