1 min de lecture Politique

Jours fériés à la carte en Outre-Mer : "La porte ouverte à tous les abus" pour Yves Thréard

REPLAY / BILLET - Un aspect peu connu du texte de la Loi Macron, qui sera votée ce mardi 17 février, prévoit la possibilité de remplacer les jours fériés catholiques par des fêtes locales en Outre-Mer.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Jours fériés à la carte en Outre-Mer : "La porte ouverte à tous les abus" pour Yves Thréard Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Thréard
Yves Thréard

C'est une histoire de fou. Cette loi, qu'on appelle "fourre-tout", dépasse l'entendement. On ne voit pas ce que le remplacement des jours fériés catholiques a à faire avec la croissance. C'est une initiative d'une députée socialiste réunionnaise, qui a déposé un amendement, qui a été accepté. On va pouvoir remplacer Noël, Pâques, par des fêtes locales. À quel titre ? À celui de la laïcité.

La laïcité, c'est ce qu'on met à toutes les sauces aujourd'hui. Ce qui est incroyable dans cette histoire, c'est que la Guadeloupe, la Martinique sont des régions où la religion catholique est peut-être la plus tenace, la plus suivie. Mieux, à Cayenne, la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'État ne s'applique pas. Le clergé est donc payé par le Conseil général.

Un initiative complètement déplacée

Yves Thréard, au sujet d'un éventuel changement de jours fériés en Outre-Mer
Partager la citation

Emmanuel Macron a été bien peu courageux, et a dit qu'il s'en remettait à la sagesse de l'Assemblée nationale. Quand est-ce que l'on va arrêter de renier notre culture, nos valeurs judéo-chrétiennes, que les ultramarins partagent ? Cette initiative parait complètement déplacée. On ne ferait pas mieux si on voulait diviser, favoriser le communautarisme.

Cette entorse est grave. Ces jours fériés à la carte, c'est la porte ouverte à tous les abus. Les Antillais vont-ils remplacer Pâques par un jour férié mémoriel à la condamnation de la colonisation ? Est-ce qu'on va arrêter avec cette démagogie ? Espérons que le Conseil Constitutionnel, qui sera certainement saisi sur ce sujet, censurera cette disposition prévue dans la loi Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Loi Macron Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants