2 min de lecture Grand Jury

Journée du "Matrimoine" : "Le ridicule peut tuer de beaux combats", dit Valls sur RTL

LE GRAND JURY – L’ancien premier ministre a salué le combat pour l’égalité femmes-hommes, mais fustigé le "ridicule" de certaines propositions.

Manuells Valls, invité du "Grand Jury" le 26 novembre 2017
Manuells Valls, invité du "Grand Jury" le 26 novembre 2017 Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Paul Véronique

Invité du Grand Jury ce dimanche 26 novembre, Manuel Valls a tenu à affirmer son engagement en faveur du combat pour le droit des femmes, tout en rejetant fermement certaines propositions comme l'écriture inclusive ou les journées du "Matrimoine et du Patrimoine". "C’est quelque chose qui nous concerne, qui vous concerne, qui concerne toute la société et il faut s’en féliciter. Parce qu’il y a eu l’affaire Weinstein, parce qu’il y a Hollywood qui a été concerné, il y a eu une libération de la parole des femmes", a déjà déclaré l’ancien Premier ministre.

Sur cette question, il a par ailleurs salué les annonces faites par Emmanuel Macron ce samedi 25 novembre à l’Élysée. "Je me félicite que le président de la République prenne à bras-le-corps ce sujet-là et en fasse une grande cause", a-t-il indiqué, précisant le rejoindre sur le fait de fixer à 15 ans l’âge du consentement.

"Il faut se féliciter de la libération de cette parole (…) Ensuite il faut évidemment de la maîtrise, et moi je pense à ces femmes qui parlent, mais dont les faits qu'elles dénoncent sont prescrits. L'accompagnement des victimes est quelque chose de fondamental", a poursuivi le député de l’Essonne. Son regret, la disparition du secrétariat d’État d’aide aux victimes : "Je pense qu'il aurait fallu garder ce secrétariat d'état aux victimes ou une délégation interministérielle."

À lire aussi
Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports est l'invitée du "Grand Jury" transports
Élisabeth Borne était l'invitée du "Grand Jury, RTL, Le Figaro, LCI"

Mais l’écriture inclusive, "c’est non"

S’il affirme soutenir le combat pour l’égalité femmes-hommes, Manuel Valls s’est montré beaucoup plus critique concernant l’écriture inclusive. "Ce qui a été dit par le ministre de l'Éducation nationale va dans le bon sens et je suis sur la même position, c’est non", a-t-il lancé sans ambages.

Interrogé sur les journées du Matrimoine, le député de l’Essonne n’a pas hésité à enfoncer le clou. "C'est le genre de proposition qui dévoie un combat féministe. Moi je suis féministe, je suis pour un nouveau féminisme", a envoyé Manuel Valls. Et pour l’ancien premier ministre de conclure : "Je me retrouve avec Caroline Fourest, Élisabeth Badinter pour défendre le droit des femmes, mais le ridicule, peut tuer de beaux combats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand Jury Manuel Valls Féminisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791146613
Journée du "Matrimoine" : "Le ridicule peut tuer de beaux combats", dit Valls sur RTL
Journée du "Matrimoine" : "Le ridicule peut tuer de beaux combats", dit Valls sur RTL
LE GRAND JURY – L’ancien premier ministre a salué le combat pour l’égalité femmes-hommes, mais fustigé le "ridicule" de certaines propositions.
https://www.rtl.fr/actu/politique/journee-du-matrimoine-le-ridicule-peut-tuer-de-beaux-combats-dit-valls-sur-rtl-7791146613
2017-11-26 14:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/j3CpDH3QkumZOj2k2S8ubw/330v220-2/online/image/2017/1126/7791145896_manuells-valls-invite-du-grand-jury-le-26-novembre-2017.JPG