3 min de lecture Hommage

Johnny Hallyday, Jean d'Ormesson, à chacun son hommage

ÉCLAIRAGE - La légende du rock et l'académicien recevront chacun un hommage de la Nation vendredi 8 et samedi 9 décembre, "populaire" pour l'un, "national" pour l'autre.

Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson.
Crédit Image : RTL.fr

La France se prépare à rendre hommage à l'académicien Jean d'Ormesson et au chanteur Johnny Hallyday. Décédées à quelques heures d'intervalle, les deux personnalités, reconnues dans leurs domaines de prédilection et d'action respectifs, seront honorées vendredi 8 décembre pour le premier et samedi 9 décembre pour le second, mais de manière différente. Un hommage national a été décrété par Emmanuel Macron pour Jean d'Ormesson, un hommage populaire a été choisi pour Johnny Hallyday.

En l'honneur de Jean d'Ormesson, l'Élysée a annoncé qu'une cérémonie d'hommage national à l'homme de lettres décédé à l'âge de 92 ans serait organisée aux Invalides à 10h30. Elle est fermée au public. Après avoir passé les troupes en revue, Emmanuel Macron devrait donc prononcer l'éloge funèbre de l'écrivain à quelques mètres de son cercueil recouvert du drapeau tricolore. "Il était le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux", avait écrit le président de la République après son décès.

Le chef de l'État peut décider en parallèle de décréter une journée de deuil national et la mise en berne des drapeaux officiels. Pour l'heure, les autorités ne l'ont pas précisé. 

L'hommage national à l'origine réservé aux militaires

Traditionnellement réservé aux militaires et aux responsables politiques, l'hommage national a été récemment choisi pour honorer la mémoire de Simone Veil, rescapée de la Shoah et ancienne ministre de la Santé de Valéry Giscard d'Estaing, en juillet, et de Xavier Jugelé, policier abattu sur les Champs-Élysées le 20 avril dernier.

Dans notre histoire contemporaine, les honneurs d'un hommage national avaient été réservés à Stéphane Hessel en 2013, l'Abbé Pierre en 2007 ou encore Aimé Césaire en 2008. On peut encore évoquer Victor Hugo et Joséphine Baker. Des hommages collectifs avaient été décrétés pour des civils, comme les victimes des attentats terroristes de 2015 et 2016 ainsi que pour les "Justes" de France en 2002.

Un hommage populaire pour Johnny

Un temps évoqué, l'hommage national a finalement été abandonné pour saluer la mémoire de Johnny Hallyday. L'hommage populaire, qui lui sera consacré à Paris, se traduira par la procession d'un véritable cortège funéraire qui partira du funérarium du Mont-Valérien (Hauts-de-Seine), avant de prendre la direction de l'Arc de Triomphe et des Champs-Élysées. 700 bikers suivront le cortège sur les Champs-Élysées. Au total, 1.500 policiers et gendarmes seront mobilisés pour cet hommage populaire inédit.

La République a innové en la matière, puisqu'un hommage populaire est une première. Un moyen pour Emmanuel Macron de répondre à cette "émotion collective", selon les mots du préfet de police de Paris.

Un hommage musical sera ensuite rendu place de la Concorde avant une cérémonie religieuse en l'église de la Madeleine. Emmanuel Macron "prendra brièvement la parole" pendant la cérémonie à la Madeleine, a indiqué la présidence de la République dans un communiqué. En attendant, une cérémonie sera organisée en l'église parisienne de Saint-Roch jeudi 7 décembre. De son côté, Anne Hidalgo a annoncé que le message "Merci Johnny" sera projeté sur la tour Eiffel, l'AccorHotels Arena (anciennement Paris-Bercy).

Rendez-vous sur l'article complet pour participer au sondage

Voir l'article complet
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés