2 min de lecture Affaire Cahuzac

Jérôme Cahuzac : "Je n'ai proposé de suppléance à personne"

INFO RTL - L'ancien ministre du Budget ne dit rien sur une éventuelle candidature à la législative partielle visant à pourvoir son siège de député, mais il dément avoir proposé une suppléance à un élu.

Jérôme Cahuzac sur le marché de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne)
Jérôme Cahuzac sur le marché de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) Crédit : AFP / La Dépêche du Midi / Joëlle Faure
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Je n'ai proposé de suppléance à personne", dément Jérôme Cahuzac à RTL. L'ex-ministre du Budget réagit après les propos de Daniel Borie, conseiller général PS du Lot-et-Garonne. L'élu socialiste a expliqué ce mardi 14 mai que Jérôme Cahuzac l'avait approché dans le cadre de la législative partielle visant à pourvoir son siège de député. Il lui aurait alors demandé d'être son suppléant pour cette élection.

La proposition aurait été faite le 30 avril dernier. La veille, le Parti socialiste organisait le premier tour de la primaire interne destinée à choisir son candidat à cette élection.

Je suis un petit peu étonné de ce revirement.

Daniel Borie
Partager la citation

Parole contre parole.Sur France 2, Daniel Borie se dit "un petit peu étonné de ce revirement" de l'ancien ministre. Jérôme Cahuzac lui aurait bien proposer de "l'accompagner" : "J'ai bien entendu dans (ce) mot d'être son suppléant aux élections législatives, et c'est ce qui a été dit".

Incertitude autour de sa candidature

Interrogé par RTL, Jérôme Cahuzac ne dit rien en revanche sur ses ambitions pour le scrutin. Il doit décider avant le 24 mai à 18h s'il brigue un nouveau mandat de député, sans étiquette cette fois-ci.

À lire aussi
Jérôme Cahuzac, le 15 mai 2018 médecine
Les infos de 6h - Jérôme Cahuzac devient médecin à l'hôpital de Bonifacio

Daniel Borie s'est dit mardi persuadé à 80% qu'il ira "jusqu'au bout". Selon lui, Jérôme Cahuzac espérait "que les électeurs lui gardent une part de reconnaissance qui lui permettra de retrouver son siège à l'Assemblée nationale". 

Je suis persuadé à 80% qu'il ira au bout de cette démarche.

Daniel Borie
Partager la citation

Il est "en capacité de recueillir suffisamment de suffrages pour se maintenir au second tour", a-t-il encore déclaré: "Il est persuadé que s'il gagne la légitimité, de par les voix des électeurs, sa place serait tout naturellement retrouvée à l'Assemblée nationale".

Bernard Barral, le candidat officiel du Parti social, n'est pas étonné. "Tout le monde sait que Jérôme Cahuzac tente de se relancer à travers cette législative", explique-t-il, même s'il affirme ne pas croire à une candidature de l'ex-ministre du Budget : "Ce serait un suicide politique".

Première apparition publique

Samedi, l'ancien ministre avait préparé le terrain et surpris les médias en faisant une visite inattendue au marché de Villeneuve-sur-Lot  son fief. Il s'agissait de sa première apparition publique depuis sa démission du gouvernement.

Exclu du Parti socialiste après sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale, Jérôme Cahuzac avait déclaré dans un entretien télévisé le 16 avril qu'il était "infiniment peu probable" qu'il revienne en politique. Mais le 30 avril, il avait indiqué au Figaro qu'aucune décision n'était prise sur sa candidature. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Cahuzac Info Affaire Cahuzac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants