2 min de lecture Etienne Bousquet-Cassagne

Jérôme Cahuzac : derrière l'affaire, le spectre du Front national

Le second tour de la législative partielle du Lot-et-Garonne se dispute entre le FN et l'UMP, ce dimanche 23 juin. Le parti de Marine Le Pen espère gagner le siège laissé par Jérôme Cahuzac.

Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget
Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget Crédit : JOEL SAGET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Sylvain Chazot

Ce n'est plus l'affaire d'un homme, Jérôme Cahuzac, délaissant son siège de parlementaire comme surgissaient les révélations sur son compte en Suisse. Ce n'est même plus l'affaire d'un parti, le PS, éliminé dimanche 16 juin, dès le premier tour de la législative partielle de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne. C'est l'affaire d'une région et de ses 75.000 électeurs appelés à désigner leur nouveau député. C'est également l'affaire d'une France qui voit le Front national retrouver vigueur et popularité. 

Le scrutin de ce jour pourrait être serré malgré le "front républicain" réclamé par la gauche. Au premier tour, Jean-Louis Costes, maire UMP de Fume, est arrivé en tête 28,71% des voix. Son adversaire du Front national, Etienne Bousquet-Cassagne, l'a talonné avec 26,04% des suffrages exprimés, soit seulement 879 voix de moins.

Le front républicain a des cornes

Gilbert Collard
Partager la citation

La perspective de voir Etienne Bousquet-Cassagne rejoindre Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen sur les bancs de l'Assemblée n'est donc pas impossible. En campagne toute la semaine passée, le jeune étudiant en BTS de 23 ans s'imaginait déjà au palais Bourbon. Un souhait que partage Gilbert Collard. "Le front républicain a des cornes", a indiqué l'avocat. "Et les cocus, ce sont les électeurs", a-t-il ajouté. D'autant que, comme le révélait un sondage BVA pour i>Télé, 26% des Français se disent prêt à voter pour le Front national à une élection nationale, 29% dans le cadre d'une élection locale. 

>
Villeneuve-sur-Lot : le FN en embuscade Crédit Média : Philippe DeMaria | Durée : | Date :

Le FN est partout et même dans l'attitude de Jérôme Cahuzac, à en croire certains. Vendredi 21 juin, l'ancien directeur de campagne de Bernard Barral, Benoît Dupuy, a estimé que l'ancien ministre du Budget faisait le jeu du FN  "Il avait dit que sans lui nous aurions le Front National. Je pense que de la même manière qu’il l’a fait contre Bernard Barral au premier tour, il va agir pour que les gens votent pour le FN. Je pense que c’est la démarche dans laquelle il s’inscrit aujourd’hui. J’ai des témoignages qui me poussent à le croire", a-t-il affirmé sur BFM TV.

À lire aussi
Pour l'ancienne candidate à l'élection présidentielle, le vote de dimanche a une explication : "le rejet de la corruption et de la malhonnêteté Etienne Bousquet-Cassagne
FN : ce vote est "un rejet de la corruption", estime Ségolène Royal

Comme souvent, la clé de ce scrutin sera la participation. Au premier tour, l'abstention avait été de 54%. Les résultats sont attendus dimanche, aux alentours de 20h

>
L'abstention, grand enjeu de l'élection de Villeneuve-sur-Lot Crédit Média : Philippe De Maria | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Etienne Bousquet-Cassagne Front national Gilbert Collard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants