1 min de lecture Affaire Cahuzac

Jérôme Cahuzac dément avoir eu un compte non déclaré en Suisse

Le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, qui a fait de la fraude fiscale une de ses priorités, a démenti mardi avoir eu lui-même un compte non déclaré en Suisse, comme l'a écrit le site d'informations en ligne Mediapart.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Jean-Alphonse Richard

Plainte pour diffamation

"Je réitère le démenti formel que j'ai apporté directement auprès de Mediapart : je n'ai jamais disposé d'un compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger. Jamais. Une plainte au pénal contre l'auteur de l'article et son directeur de la publication sera déposée dans les plus brefs délais pour diffamation. J'en ai donné le mandat à mes avocats", écrit-il dans un communiqué. 

"Aucun faux document ne saurait entacher mon honneur, mon engagement au service de l'intérêt général et l'énergie que j'ai consacrés depuis plus de 30 ans par mon engagement en politique. Mediapart que j'ai souhaité rencontrer n'a pas accepté de produire le moindre document étayant leurs affirmations délirantes. A supposer qu'ils existent, je peux par avance qualifier ces soi-disant documents comme étant de faux grossiers construits et colportés dans l'intention de nuire", a-t-il ajouté.

Il invite enfin "avec force l'ensemble des médias à ne pas reprendre des propos diffamatoires portant gravement atteinte à mon honneur. Je me réserve le droit de poursuivre tous ceux qui colporteraient ces élucubrations".

"Je ne sais pas de quoi il est question"

Un peu plus tôt le ministre avait démenti l'information sur twitter. "Je ne sais pas de quoi il est question. Je n'ai jamais eu de compte en Suisse ou ailleurs. C'est ahurissant", a écrit le ministre sur son compte Twitter @j_cahuzac. Il a ajouté dans un autre message : "Je poursuivrai tous ceux qui reprendront cette calomnie gravement diffamatoire et qui porte atteinte à mon honneur. Y compris ici".

Dans un article intitulé "le compte suisse du ministre du budget Jérôme Cahuzac", Mediapart accuse le ministre d'avoir "détenu pendant de longues années un compte bancaire non déclaré à l'Union des banques suisses (UBS) de Genève". 

Le site d'informations qui sort cet article en plein examen du troisième collectif budgétaire qui comporte un volet important sur la lutte contre la fraude, indique que ce compte "a été formellement clos début 2010, quelques jours avant qu'il ne devienne président de la commission des finances de l'Assemblée nationale le 24 février 2010. "Les avoirs auraient été ensuite déplacés vers un autre paradis fiscal, en Asie", ajoute l'article en citant "des sources informées de l'opération".

L'article indique que c'est un agent du fisc du Sud-Ouest qui avait signalé en juin 2008 l'existence de ce compte à sa hiérarchie, à l'époque où le ministre du budget était Eric Woerth (UMP). "Cet agent avait été poursuivi pour avoir consulté, via le serveur interne baptisé Adonis, le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, sans raison apparente", ajoute-t-il. Mediapart prétend que Jérôme Cahuzac avait fait part de son embarras au sujet de ce compte auprès d'un chargé d'affaires au cours d'une conversation "dont il existe une trace".

La biographie du ministre délégué au budget

Lire la suite
Affaire Cahuzac Argent Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants