3 min de lecture Affaire Cahuzac

Jérôme Cahuzac : "Cette faute morale ne me permet pas de rester député"

L'ex-ministre du Budget a annoncé sa démission de son poste de député dans une interview enregistrée et diffusée à la télévision ce mardi. Il a ensuite abordé son avenir politique et les dossiers judiciaires dans lesquels il est actuellement impliqué.

Jérôme Cahuzac
Jérôme Cahuzac Crédit : AFP / Miguel Medina
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Jérôme Cahuzac s'est exprimé mardi à partir de 18h00 sur la chaîne de télévision BFM TV. Il a annoncé sa démission de son mandat de député, confirmant une information du quotidien La Dépêche du Midi.

18h28 : l'interview est terminée.

18h27 : Le journaliste l'interroge sur des éventuelles tentations de commettre l'irréparable. "Dans les jours très noirs, il est assez banal de se poser les questions fondamentales. Et puis, il y a une nécessité de se relever, d'affronter l'épreuve qui m'attends le plus dignement possible".
Anne Carpentier, rédactrice en chef d'un journal satirique du Lot-et-Garonne, racontait à quelle point Jérôme Cahuzac était "effondré" et "muré dans la solitude".

La rédaction vous recommande

18h26 : Réagissant aux propos tenus par diverses personnalités de gauche, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault : "Tous les amis que j'avais avant sont restés, j'en ai même découvert d'autres. Il me reste à être digne de cette amitié". 

À lire aussi
Jérôme Cahuzac, le 15 mai 2018 médecine
Les infos de 6h - Jérôme Cahuzac devient médecin à l'hôpital de Bonifacio

18h25 : Sur Mediapart : "Leur méthode est contestable. Jamais la fin ne peut justifier les moyens". Mais pour lui, les journalistes ne sont pas responsables de ce qui lui arrive : "Le vrai responsable de cette situation c'est moi et personne d'autre".

18h23 : Est-ce que d'autres savaient ? Le président ? Pierre Moscovici ? "J'ignore leur degré de connaissances, commence Jérôme Cahuzac. A eux aussi j'ai menti" explique le désormais ancien député de Villeneuve-sur-Lot.

18h22 : "Ce compte n'a jamais servi à financer une campagne du Parti Socialiste".

18h21 : "Je souhaite bonne chance à celles et ceux qui s'efforceront de tracer une telle frontière", évoquant les élus qui conservent une activité professionnelle dans le civil.

18h20 : Les sommes présentes sur le compte en Suisse vient de son travail assure-t-il, après avoir quitté le gouvernement de Michel Rocard. Il n'y avait pas de relations troubles" avec les laboratoires. "Il n'y a pas de conflits d'intérêts, j'ai fais mon travail le plus honnêtement possible".

18h18 : "600.000 euros oui, le reste non. La justice française aura tous les documents concernant mes activités illicites". L'ancien ministre a qualifié de "rumeurs" les allégations sur des sommes qui allaient jusqu'à 15 millions d'euros.

18h17 :  A-t-il peur d'aller en prison ? "Oui j'ai peur. C'est un risque."

18h16 : "Une épreuve judiciaire m'attend, je veux l'affronter loyalement" explique-t-il, sans pour autant donner plus de précisions, qu'il "réserve aux juges".

18h15 : "Je suis en train de me consumer" déplore Cahuzac, affirmant qu'il souhaite désormais "reconstruire une vie".

18h13 : "J'oublie cette affaire à force de l'occulter" .

18h11 : J'aurais dû" refuser le poste de ministre proposé par François Hollande.

18h10 : "On se ment à soi-même avant de mentir aux autres".

18h08 : Il avoue avoir commis "une folle bêtise il y a plus de 20 ans. J'ai une part d'ombre, mais qui n'a pas une part d'ombre ?" demande Jérôme Cahuzac, qui explique avoir essayé de la vaincre.

18h06 : Sur ses indemnités de ministre : "C'est un choix juridique" déclare-t-il, précisant que son avocat tranchera la question de savoir s'il les refusera.

Je n'ai plus de vie politique

Jérôme Cahuzac
Partager la citation

18h04 : "J'estime que la gravité de cette faute ne me permet pas de rester parlementaire" déclare Jérôme Cahuzac, après avoir consulté ses administrés.

18h03 : "Les réactions ont été très violentes", estime l'ancien ministre, qui dénonce un "acharnement" à son égard.

18h02 : "Ce que j'ai fait ne correspond pas à ce que la morale élémentaire m'aurait commandé de faire".

18h00 : Jérôme Cahuzac a eu "besoin de temps" pour se rendre compte de "la gravité" de sa "faute morale".

17h58 : L'interview va bientôt démarrer. L'ancien ministre du budget s'exprime pour la première fois à la télévision depuis ses avoeux de mensonge au sujet de la détention d'un compte en Suisse. 


Interrogé par le journal, le député de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne "n'a pas précisé s'il se présenterait à la législative partielle qui suivra sa démission". Jérôme Cahuzac a jusqu'à vendredi minuit pour annoncer s'il revient ou non à l'Assemblée nationale.

L'homme politique déchu a répondu aux questions de Jean-François Achilli sur son mensonge et sur son avenir en politique. Depuis ses aveux du 2 avril, c'est la première fois que Jérôme Cahuzac apparaît à la télévision.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Cahuzac Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants